Scroll To Top
FLASH
  • Le président zimbabwéen Robert Mugabe a démissionné (président du Parlement)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Omnisports

échecs / Ligue de Béjaïa

Enfin le dénouement !

La Ligue des échecs de la wilaya de Béjaïa vit une crise sans précédent depuis plus de dix mois, après l’invalidation de deux assemblées électives par des organes différents et pour différentes raisons. À présent, les choses semblent aller de l’avant et l’assemblée extraordinaire provoquée par les 2/3 de ses membres statuaires en date du 9 septembre a apporté de l’espoir au sein de la famille de cette discipline. Cette assemblée, qui s’est déroulée avec la présence du représentant de la DJS, le président de la Ligue Brahim Djelloul et d’un membre fédéral, a demandé aux deux candidats élus précédemment, avant d’être destitués, de remettre leur mandat en jeu en organisant une assemblée élective dans les plus brefs délais qui sera également élargie à d’autres éventuels postulants. À travers cette ferme et équitable décision, les membres de cette honorable assemblée rétablissent leur crédibilité et leur souveraineté. Pour comprendre tout cela, un rétrospective des faits s’impose : en effet, Amghar Karim fut élu le 26 novembre 2016 avant de voir son élection invalidée par la commission des recours de la wilaya pour des irrégularités, suite aux doléances formulées à cet effet par l’autre candidat, Guechtal Rachid. Ce dernier lui a donc succédé à l’issue d’une deuxième assemblée élective organisée le 4 février 2017 avant d’être à son tour destitué, mais cette fois par une décision administrative, ce qui a provoqué le mécontentement des membres de l’assemblée en estimant que cela est contraire à la réglementation. Ce conflit a amené les acteurs de cette discipline à agir avec beaucoup de sagesse et de raison en organisant une autre assemblée élective pour désamorcer la crise.


Z. Tairi
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER