Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Omnisports

Basket-ball : Assemblée générale de la FABB

Les membres de l’AG rejettent le bilan

Rabah Bouarifi, président de la Fédération algérienne de basket-ball et son bureau ont présentés, samedi, le bilan moral et financier devant l’assemblée générale. Un bilan qui a été rejeté  en bloc par les membres de l’AG qui avaient affiché leur mécontentement contre la méthode avec laquelle le basket-ball est géré.

Après la lecture du bilan morale et financier, Rabah Bouarifi a annoncé qu’il se retire et il n’envisage pas de doubler son mandat. Une manière de faire adopter le bilan par l’assemblée et éviter le tracas du contre rendu sur la gestion qui pourra être exigé par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Mais les membres de l’AG se sont montrés catégoriques dans leur décision en rejetant le bilan d’une gestion, qu’ils estiment chaotique pour le basket-ball algérien. Avec ce rejet, Rabah Bouarifi et son équipe se retrouvent dos au mur.
Dans cette condition, le règlement est clair,  non seulement il ne leur permettra pas de se porter candidat à la prochaine élection, prévu le 25 du mois courant, mais un audit s’impose pour connaître les raisons d’un bilan “catastrophique”. Certains estiment également que jamais le niveau du basket-ball algérien n’a connu une régression comme ce dernier mandat. Le niveau du championnat national dominé uniquement par une seule équipe (le GSP) reflète la politique avec laquelle le basket-ball est géré. Rien que la dernière, participation de l’EN au championnat arabe des nations qui s’est tenu durant le mois dernier au Caire, témoigne de la régression du niveau du basket-ball algérien. En ce 22e rendez-vous des nations arabe du basket-ball, l’Algérie s’est montrée la plus faible équipe du tournoi en s’inclinant devant tous ses adversaires comme le Bahreïn et l’équipe du Maroc qui a perdu la finale devant l’Égypte. Cette débâcle a incité les membres de l’AG du basket-ball algérien à tirer la sonnette d’alarme, tout en soutenant la candidature d’Ali Slimani qui voient en lui le candidat potentiel pour redorer le blason du basket-ball en Algérie. Ali Slimani, cette figure emblématique du monde du basket-ball algérien et membre de la FABB, annonce officiellement sa candidature.
Une annonce qui a été accueillie favorablement par les membres de la Fédération de basket-ball qui auraient déjà donné leur quitus pour Slimani pour trôner à la tête de la FABB. Connu par sa politique favorable à la formation des jeunes, l’ancien président de la redoutable l’équipe du Widad de Boufarik, compte retrouver la place du basket-ball algérien aussi bien sur le plan national qu’international. Mais avant tous, il faudra remporter les élections.


K. FAWZI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER