Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

FOOT / Omnisports

Elle n’est pas parvenue à se faire opérer de son genou faute de prise en charge

Lilia Iftène, une jeune internationale abandonnée par la FAHB

Lila Iftène (17 ans) est une athlète de l’équipe de l’équipe nationale de handball de la catégorie des U-18 et qui évolue au club sportif amateur du Nadi Riadhi Baladiet Hammamet (NRBH). Cette handballeuse a participé l’été dernier au championnat d’Afrique de sa catégorie au Côte d’Ivoire, malheureusement elle a contracté une grave blessure (rupture totale des ligaments croisés), le 27 août dernier. De retour au pays, sa blessure nécessitait bien évidemment une opération chirurgicale. Son président de club, M. Alliane a pris son athlète à la clinique Dar-Essaâda pour voir plus clair sur la blessure de la jeune Iftène. Comme cette opération coutera 27 millions de centimes, le président du club de NRBH, Ahmed Aliane  a sollicité la Fédération algérienne de handball (FAHB) pour une prise en charge de la joueuse Internationale qui a de surcroît contracté cette blessure avec l’équipe nationale. À cet effet, il a sollicité la chargée du handball féminin à la  FAHB à trois reprises pour une demande de prise en charge de Lilia Ifténe. La première demande a été envoyée le 23 octobre 2018. La seconde demande a été transmise le 18 novembre, sachant que la joueuse Iftène avait pris un rendez-vous à la clinique pour passer sur le billard le 5 décembre 2017. Mais chaque fois, les responsables de la FAHB trouvait des prétextes pour fuir leurs responsabilités. Le président Alliane avait même envoyé une facture pro forma à la première instance du handball en Algérie, mais il n’avait reçu aucune réponse à sa doléance. La direction de la clinique Diar-Essaâda demandait des garanties pour faire cette opération. C’est dans cette optique qu’elle a demandé un bon de commande de la fédération ainsi qu’un chèque afin qu’elle puisse programmer l’intervention chirurgicale, initialement prévue pour le 5/12/2017, mais rien de cela ne s’est passé. Cette situation a poussé le papa de Lilia Iftène et le président du Nadi Riadhi Baladiet Hammamet à se  déplacer à maintes reprise aux siège de la Fédération algérienne de handball  à Draria pour rencontrer le président Labane et trouver une solution pour que l’athlète se fasse opérer, mais chaque fois, il le trouvait absent, car Habib Labane occupe en parallèle le poste de secrétaire général de l’USMA d’Alger, ce qui fait que les trois quarts de son temps sont passés dans son bureau qui se trouve au stade Omar-Hamadi. Comme le président de la FAHB n’est pas disponible, M. Aliane a une nouvelle fois contacté la FAHB à travers une lettre pour tirer la sonnette d’alarme pour son athlète qui attend depuis presque cinq mois pour passer l’opération chirurgicale mais en vain. Liberté qui détient toutes les correspondances envoyées à la FAHB et la facture pro forma de la clinique Dar-Essaâda a reçu l’athlète Iftène et son papa, en plus du président Aliane qui nous ont relaté en détail ce qui s’est passé réellement avec l’athlète Ifténe, tout en espérant que cette handballeuse soit prise en charge par la Fédération algérienne de handball dans les plus brefs délais car “notre athlète souffre énormément de cette blessure, sachant qu’elle va passer son BAC cette année d’autant plus que sa carrière sportive a été interrompue à cause de cette blessure, ce qu’il a poussé à passer une année blanche. Je ne vous cache pas que si j’avais les moyens nécessaires je ne solliciterai jamais la FAHB, mais comme vous savez, notre club n’est pas à l’aise financièrement, puisque nous avons un petit budget. À cet effet, et à travers votre journal, je lance un appel au président de fédération, M. Habib Labane pour la prise en charge de mon athlète. Ce n’est pas normal qu’une athlète de l’équipe nationale soit abandonnée de la sorte. Ifténe a un statut d’internationale, elle doit être prise en charge par la fédération. J’ai tiré la sonnette d’alarme à maintes reprises, mais nous n’avons pas eu d’échos favorables à notre requête. Mon athlète souffre puisqu’elle va passer une année sabbatique, sans oublier les séquelles de cette blessure sur son moral à la veille de l’examen du bac”. Pour sa part, Lila Ifténe espère un dénouement heureux de son problème. “Cette blessure me gêne énormément. Outre le fait que je ne peux pas m’entraîner, cette blessure me gêne énormément dans mon quotidien, les ligaments croisés ce n’est pas rien. ça fait presque un mois que je suis dans le flou total, car ma blessure nécessite une intervention chirurgicale. Je suis une internationale, et mérite plus de considération de la part de la fédération, elle doit me prendre en charge d’autant plus que j’ai contracté cette blessure avec l’équipe nationale”, fait savoir Ifténe.


S. M.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER