Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Omnisports

Le médaillé de bronze à Rio a eu droit à un hommage mémorable

Madjid Djemaï, médaillé paralympique honoré dans son village natal de Tizi Ghennif

La place du village d'Ivarahène, sur les hauteurs de la ville de Tizi Ghennif (50 km au sud de Tizi Ouzou), était trop exiguë pour contenir le public et les invités venus assister à la cérémonie organisée par l’association sociale Ikharvan du village en l’honneur de l'enfant du village, Madjid Djemaï, médaillé de bronze sur 1500 m aux Jeux paralympiques de Rio.
En effet, ce fut avant-hier vendredi qu'a eu lieu finalement ce rendez-vous tant attendu par la population de Tizi Ghennif.
En plus du chef de daïra, des maires de Tizi Ghennif et de M’kira, les responsables de la gendarmerie et de la sûreté de daïra ont marqué leur présence et ont même remis, chacun au nom de son institution, un cadeau symbolique à l’enfant prodige d’Ivarahène.
La cérémonie a débuté par la remise de cadeaux et de diplômes d’honneur aux boxeurs de l’Olympique de Tizi Ghennif (OTG), en l’occurrence Nouredine Djida, Amirouche Djida, Berkane Hamia pour leurs places honorables décrochées aux championnats de wilaya et d’Algérie dans le noble art. Par ailleurs, une jeune fille, Arabi, a été elle aussi honorée, car elle s’est distinguée dans l’arbitrage de galas de boxe, fait inédit dans la région.
Les moments les plus émouvants furent partagés par la foule lorsque Madjid Djemaï est monté sur le podium pour recevoir des cadeaux et des félicitations de la part des représentants des directions de la jeunesse et des sports et de la culture ainsi que du président d’APC de Tizi Ghennif, du chef de daïra et du commandant de la Gendarmerie nationale… Sous des applaudissements nourris, le champion paralympique n’a pu retenir ses larmes, tandis que les images de sa course historique défilaient en boucle sur un écran géant accroché sur la façade de sa maison natale.
De leur côté, les femmes du village vêtues de leurs belles tenues kabyles accompagnaient ce cérémonial de leurs youyous, ajoutant de la gaieté et de la solennité à cette fête mémorable. “Il a honoré son village, sa région et son pays. Nous lui souhaitons d’autres victoires et d’autres exploits”, diront, unanimement, les intervenants. La grande fête au village fut alors égayée la troupe d’idhebbalen Thalwit, alors que le professeur Omar Nacer fut appelé sur scène pour donner un bref aperçu sur l’histoire de Tizi Ghennif et les origines de ce nom qui symbolise le “nif”, ce sens de l’honneur si cher aux Kabyles, puis l’engagement de toute la région dans le mouvement national jusqu'au déclenchement de la guerre de libération nationale donnant en sacrifice des centaines de martyrs, à leur tête le chahid colonel Ali Mellah.
Ce riche programme s’est achevé en cours de soirée par un concert musical animé par une pléiade de chanteurs locaux. “Je suis très heureux et très touché par cet hommage inoubliable qui ne fera que m’encourager davantage à me donner à fond à l’avenir pour ne pas décevoir tout ce beau monde aux championnats du monde en 2017 en Angleterre, où j’espère hisser très haut le drapeau algérien tout en donnant aussi rendez-vous aux Jeux paralympiques de Tokyo en 2020. Je remercie tous ceux qui ont contribué à la réussite de cet événement en particulier l’association Ikharvan”, nous dira le champion paralympique de Tizi Ghennif qui, rappelons-le, était le porte-drapeau de la délégation algérienne aux Jeux paralympiques de Rio.

O. Ghilès


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER