Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Omnisports

Boxe : Championnat d’Afrique de Boxe

Maigre moisson pour l’Algérie

Le championnat d’Afrique de boxe qui s’est tenu récemment au Congo-Brazzaville a été une vraie catastrophe pour le noble art algérien. Des dix pugilistes engagés dans cette compétition continentale, trois seulement ont pu décrocher des médailles et composter de fait leur billet pour les Mondiaux de boxe en Allemagne. Il s’agit de Mohamed Flissi (52 kg), médaille d’or, Réda Benbaaziz (60 kg), médaille d’argent et enfin Mohamed Yacine Touareg (46-49 kg) qui a décroché le bronze.
Des résultats en dents de scie pour une discipline qui a tant imposé son hégémonie sur le continent africain, mais qui a peiné cette année à rééditer l’exploit des précédentes années. Les prémices de cet échec ont été apparentes avant même ce tournoi africain, exactement lors de la 4e édition des Jeux de la solidarité islamique, où la boxe algérienne n’a récolté qu’une seule médaille de bronze par l’entremise de Mordjane.
L’entraîneur de l’époque, Brahim Bedjaoui, avait décidé d’emmener avec lui une équipe B (militaire), et a écarté cinq pugilistes expérimentés, entre autres Chadi Abdelkader et Benchabla Abdelhafid sous prétexte que ces derniers ont fait leur temps et qu’il fallait donner un nouveau souffle à la boxe algérienne en lançant de nouveaux jeunes, mais au Congo-Brazzaville cette politique s’est avérée défaillante car l’Algérie n’a pu récolter que trois médailles, alors que lors de la précédente édition au Maroc, l’Algérie avait décroché la deuxième place en récoltant quatre médailles en vermeil, deux en argent et une médaille de bronze. Les vainqueurs des médailles d’or sont les mêmes pugilistes qui ont été écartés par Bedjaoui qui, faut-il le rappeler, a été suspendu par l’AIBA suite à ses déclarations fracassantes à Bakou où il avait accusé l’instance mondiale de boxe d’avoir comploté avec un superviseur algérien pour saboter l’Algérie aux Jeux islamiques ! Au Congo-Brazzaville, les résultats sont la parfaite illustration de l’échec de la politique de Bedjaoui et quelques membres de la Fédération algérienne de boxe qui étaient derrière la décision de suspendre ces pugilistes expérimentés qui pouvaient bel et bien apporter un plus à la boxe algérienne pour au moins l’horizon 2020.
“Nous avons tant donné à la boxe algérienne, mais au final, le nouvel entraîneur qui vient d’être suspendu par l’AIBA a pris la décision de nous écarter avec quatre de mes camarades sous prétexte qu’on ne peut rien donner à la boxe algérienne vu notre âge, alors que nous pouvons encore donner à cette discipline ; nous avons aussi honoré le drapeau ; ce n’est pas de cette façon qu’on récompense les athlètes de l’élite algérienne. Cet entraîneur a monté le ministre de la Jeunesse et des Sports contre nous pour justifier son comportement envers nous. Je ne suis pas ici pour remuer le couteau dans la plaie mais regardez, ce qui s’est passé au Congo-Brazzaville est une honte pour notre discipline : des dix pugilistes engagés, seulement trois ont pu décrocher des médailles et se qualifier ainsi pour les championnats du monde. Le comble dans tout ça c’est que les sept autres boxeurs se sont tous fait sortir au premier tour, et la plupart par K.O !”, s’est interrogé l’un des boxeurs écartés par Brahim Bedjaoui qui a préféré garder l’anonymat pour des raisons évidentes.
D’autre part, en parlant toujours de la participation algérienne au Championnat d’Afrique du Congo-Brazzaville, et contrairement aux résultats des messieurs, nos dames au nombre de sept ont toutes brillé puisque sept filles sur les sept engagés au championnat d’Afrique ont réussi à décrocher des médailles (2 en or, 4 en argent  et 1 en bronze).

S. M.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER