Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Omnisports

Judo : JO rio

Messaoud Mati : “L’objectif de la FAJ est d’obtenir une médaille”

©D. R.

C’est désormais officiel, cinq judokas algériens ont composté leur ticket pour les Jeux olympique de Rio qui se dérouleront en août prochain à Rio au Brésil. Il s’agit de Tayeb Mohamed Amine,  Bouyakoub Elyes, Asselah Sonia, Benamadi Abderrahmane,  Zourdani Houd. Ces derniers ont faut-il le rappeler  validÉ leur billet après avoir obtenu un bon classement sur la ranking-list de la Fédération internationale de judo (IFJ).
Pour les messieurs, les 21 premiers au classement  mondial se sont directement qualifiés aux J.O 2016, alors que pour les dames c’est les 14 premières qui se qualifieront directement aux Jeux olympiques.
Il manque dans cette liste la championne d’Afrique, Kaoutha Oualal qui  n’est pas parvenues à valider son ticket  pour ce  grand tournoi planétaire, elle qui est loin dans le classement mondial. 
Il faut dire que pour se qualifier aux J.O, il faudra obtenir un nombre de points précis pour y figurer sur la ranking-list, et ce classement justement ne tient pas compte des exploits individuels au niveau continental ou international. “Dommage pour Oualal. Elle a vraiment les qualités pour prendre part aux Jeux olympiques, mais malheureusement elle était loin au classement mondial”, s’est désolé le président de la fédération algérienne Messaoud Mati.
En outre, la Fédération algérienne de judo (FAJ) a concocté un programme spécial de préparation pour ces cinq athlètes qualifiés pour les JO 2016 avec une série de stages à l’étranger, à commencer par celui de la Corée du Sud qui a débuté hier. “Après avoir pris part aux masters de Mexico, nos cinq judokas effectueront un stage en Corée du Sud de 21 jours à partir de lundi (ndlr ; aujourd’hui). En fait, on va effectuer ce stage  en commun avec l’équipe de la Tunisie et l’Égypte. Juste après Ramadhan, nos athlètes vont partir en Espagne pour un stage international de dix jours. Juste après, ils rejoindront directement la ville de Santos au Brésil pour prendre leurs quartiers au centre d’entraînement de Santos pour un stage-précompétitif, avant de rallier directement début août la ville de Rio”, a fait savoir le président de la Fédération algérienne de judo, Messaoud Mati.
D’autre part, et s’agissant des objectifs de nos judokas aux prochains Jeux olympiques,  le président de la FAJ nous a affirmé : “Je pense qu’il y a de la place pour un podium aux Jeux olympiques de Rio. Le niveau de nos athlètes n’est pas trop loin de celui du niveau mondial. En tous cas, nous à la fédération, nous n’avons en aucun cas lésiné sur les moyens pour assurer la meilleure préparation possible à nos athlètes, j’espère que le jour “J” ils seront à la hauteur. Maintenant, c’est vrai que plusieurs paramètres entrent en jeu comme le tirage au sort par exemple, j’espère qu’il nous sera favorable, mais je reste optimiste pour ces JO…”.

S. M.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER