Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Omnisports

3e édition du challenge Sahari International

Razzia de Allahoum

©D. R.

Lors de la troisième étape du challenge Rallye Sahari qui s’est déroulée samedi, on a eu droit à une course très disputée entre les pilotes qui ont parcouru une distance de 165 km, dont la spéciale de 70 km sur terre battue et sur un terrain caillouteux dans une boucle fermée à Taghit. Décidément, l’expérience du pilote du club Rama Mouradia, Foudil Allahoum (autos), a fait la différence, car ce dernier a dominé ce rallye depuis le premier jour. Allahoum avait remporté la quatrième étape du rallye avec un chrono de 2h39m09s, suivi du pilote Français Ponnel qui a fini la course en 2h44m21s et enfin le pilote algérien Benmaddour qui a réalisé un chrono de 3h10m23s. Concernant l’épreuve de la moto, la première place est revenue à l’Algérien Djaafer Serai, du club de Saïda, qui a fini la course en 2h22m52s. L’Italien Paulo Ceci est entré deuxième avec un temps de 2h23m56s, tandis que l’Espagnol Xavier Flotat a terminé cette troisième étape à la troisième place en 2h25m13s. En parlant toujours des résultats techniques de la troisième étape du challenge Rallye Sahari, mais cette fois-ci dans l’épreuve du quad, l’Algérien du club de Team Laghouat Racing, Mohamed Saïb, a fini la course à la première place avec 2h48m49s, suivi de son compatriote Ali Amouri, sociétaire du club de Rallye Got Racing, qui a terminé cette troisième étape en 2h26m52s. Enfin, pour ce qui est de l’épreuve du SSV, ce sont les pilotes du club de Team Laghouat Racing qui ont dominé les débats, puisque les trois premières places ont été décrochées par respectivement par le duo Ouazène (M et A) en 3h22m07s, le duo Ouazène (A et R) en 3h36m10s et enfin la troisième place est revenue à la doublette Sahraoui-Mekhanet qui a fini la course avec un chrono de 5h02m26s. D’autre part, la quatrième étape du challenge Rallye Sahari s’est déroulée hier. Dans le programme, une boucle de 17 km à Taghit. Les pilotes ont parcouru cette distance en deux tours et en trois CP (check-point). La particularité de cette étape c’est qu’elle a été annoncée depuis le début du challenge Sahari International comme la plus difficile de tout le rallye. “C’est une étape importante et difficile à la fois pour les pilotes. Je pense que c’est l’étape la plus difficile, puisque le terrain sera très hostile car les pilotes vont devoir conduire dans les dunes difficiles de différentes tailles qui vont sûrement constituer un vrai handicap pour eux, d’où la difficulté de leur tâche. À cet effet, les pilotes qui n’ont pas assez d’expérience ne pourront prendre part à cette étape”, avait averti Michel Bezo, directeur du rallye, avant le début du raid.
Il est évident que Bezo ne parle absolument pas dans le vide, surtout que cet expert en la matière a travaillé dans pas mal de rallyes aux quatre coins du monde, dont le célèbre Paris-Dakar, donc il a un capital expérience très intéressant. Enfin, il est utile de rappeler que la 5e étape du challenge Sahari International est prévue pour aujourd’hui. Une boucle de 209 km intitulée “sur les pas de Tamasheq (Touareg)”. Ça sera en fait la troisième boucle de Taghit après celle d’hier et de samedi.

De notre envoyé spécial à Taghit  : Sofiane Mehenni


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER