Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Foot / Omnisports

taekwondo : L’Algérie privée de championnat du monde à cause d’une formalité administrative

Scandale à la Fédération algérienne de taekwondo

Les sélections algériennes de taekwondo poomsé, sont privées de participer au championnat du monde de cette discipline,  du 29 septembre au 3 octobre. Selon des sources sûres, c’est à cause d’un imbroglio administratif entre la Fédération algérienne de taekwondo et le ministère de la Jeunesse et des Sports que nos athlètes ne représentent pas notre pays à cette compétition. Ainsi, selon nos informations, les visas des athlètes n’ont pas été déposés à temps auprès des services concernés, ce qui a considérablement retardé les démarches administratives, ayant conduit à l’annulation pure et simple de la participation de l’Algérie à cette compétition internationale. En effet, jusqu’au 26 septembre dernier, date butoir des dépôts de demandes des visas pour l’ensemble des athlètes sélectionnés, aucune demande n’a été formulée, précisent des sources proches de cette affaire.  Les responsables du MJS et de la Fédération algérienne de taekwondo se renvoient la faute et s’accusent mutuellement de négligence. En effet, et selon les mêmes sources, les services du département d’Ould Ali El Hadi, croyaient que c’était à la fédération de taekwondo d’enclencher les démarches administratives et, par conséquent, ils attendaient “tranquillement” que la fédération les contacte afin de finaliser les formalités administratives. Même topo du côté de la fédération. Les athlètes, qui se préparaient sereinement au niveau du Centre de préparation des talents et des élites sportifs de Souidania, furent estomaqués d’apprendre durant la soirée du 25 septembre que leur rêve de participer à ces championnats du monde a été réduit à néant à cause d’un problème de paperasse. Parmi ces champions potentiels dont le rêve a été gâché par l’incompétence de certains, on retrouve le jeune Yanis Soualah, 13 ans et déjà champion d’Afrique de taekwondo poomsé lors de la dernière compétition continentale qui s’est déroulée à Port-Saïd (Égypte) en avril dernier. Ce scandale, encore un autre disent certains, rappelle celui des JO de Rio de Janeiro, où certains athlètes, notamment Toufik Makhloufi, avaient dénoncé haut et fort la gestion hasardeuse du sport algérien.

RAMDANE B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
malek1 le 06/10/2017 à 20h29

Pour qu'une équipe nationale participe a une compétition internationale, la fédération doit déposer un dossier de sortie au niveau du MJS 3 semaines à l'avance, ainsi, qu'un dossier de demande de visas pour les membres de la délégation auprès d'une ambassade, néanmoins la fédération peut déposer une demande auprès du MJS pour intervenir avec une lettre de recommandation pour faciliter les démarche. Mais on peut dire que la fédération était défaillante, car elle s'y pas prise a l'avance.

Commentaires
1 réactions