Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Nouveau marché de proximité de Relizane

40 commerçants refusent d’occuper leurs stands

© D.R

Réalisé à coups de dizaines de millions de dinars, le marché de proximité de fruits et légumes et autres produits alimentaires (ex-Souk El-Fellah), implanté au centre-ville de Relizane, n’est pas encore opérationnel. 

Pour cause, une trentaine de commerçants sur les 40 bénéficiaires de locaux commerciaux que renferme ce marché couvert ont refusé d’occuper leurs stands. Selon un responsable à l’APC de Relizane, ces marchands, qui ne voulaient pas rejoindre les locaux qui leur ont été attribués, ont été mis en demeure. “Nous avons adressé des mises en demeures aux quarante commerçants bénéficiaires de locaux, qui ont refusé de les ouvrir.

S’ils ne se manifestent pas, nous allons procéder immédiatement à la résiliation de leurs contrats”, a-t-il affirmé. Par ailleurs, ce même élu a précisé que ces commerçants seront remplacés par d’autres afin d’ouvrir aussitôt ce marché tant attendu par les habitants de la ville de Relizane et de ses banlieues. “La commission finances de l’APC de Relizane va siéger et choisira parmi les autres postulants à ces locaux ceux qui remplaceront les marchands qui se sont désistés”, a-t-il déclaré. Pour rappel, la réalisation de ce marché s’est inscrite dans le cadre d’une grande opération de lutte contre le marché informel. 

Pour sa part, la wilaya de Relizane avait dégagé un montant pour réaliser des marchés hebdomadaires, de proximité (couverts) ou de gros, dans différentes communes de la wilaya. Toutefois, la construction de ces marchés, qui vise à long terme la résorption de l’activité commerciale informelle à travers diverses localités de Relizane, n’est pas encore arrivée à son terme.

L’absence d’assiettes foncières susceptibles de recevoir ces infrastructures commerciales a constitué un défi majeur pour les responsables de ce secteur. Différentes assemblées populaires communales ont été sollicitées par les responsables de la direction du commerce en vue de dégager des lots de terrain pour accueillir ces projets de marchés de proximité, où des jeunes sans emploi peuvent exercer des activités commerciales en toute légalité.

 

 

 

 
E. Yacine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER