Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’ALGÉRIE PROFONDE / Ouest

SESSION CRIMINELLE De AÏN DEFLA

53 affaires au menu

©D. R.

La session criminelle de l’année judiciaire 2017/2018 de la cour de Aïn Defla qui s’est ouverte cette semaine, et qui se poursuivra jusqu’au 8 mars, aura à juger 53 affaires criminelles au total. Selon des sources de la cellule de communication de ladite cour, 85 accusés sont appelés à répondre des actes qui leurs sont reprochés dont 74 sont actuellement incarcérés et 11 autres comparaîtront chacun en ce qui le concerne le jour du procès. Quant aux crimes et délits qui sont retenus dans le cadre de cette même session, ils concernent des affaires qui sont liées, entre autres, aux meurtres et tentatives de meurtres (8 affaires), aux actes terroristes (3 affaires), aux vols qualifiés (10 affaires), aux actes de viols (3 affaires), aux attentats à la pudeur (10 affaires), aux actes de violence commis volontairement (4 affaires), à l’enlèvement de personnes (2 affaires), à la consommation et à la commercialisation illégales de stupéfiants et de différentes substances psychotropes (2 affaires), faux et usage de faux sur des documents officiels (1 affaire), à l’avortement qui a conduit au décès (1 affaire) et à la mort d’un nouveau-né (1 affaire).
Toujours selon nos mêmes sources enfin, cette session restera ouverte à d’autres affaires que les magistrats jugeront utile de traiter dans le même cadre.

CHENAOUI Ahmed


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER