Scroll To Top

L’Algérie profonde / Ouest

Oran

90 ha de terres arables squattées à El-Hassasna


C’est une offensive collective menée par des centaines de personnes sur près de 90 hectares de terres arables au douar d’El-Hassasna, dans la localité de Mers El-Hadjadj (ex-Port aux Poules), par des pseudo-nomades de la région. Les élus communaux, accompagnés du président de la commission de l’agriculture, Zahaf Kaddra Khaled, et des responsables de la DSA ont découvert ce squat à travers la construction de 20 habitations illicites. Une appropriation qui nous rappelle les événements récents qui se sont déroulés sur des domaines forestiers et des terres cultivables de la wilaya d’Oran. Les squats tous azimuts se poursuivent de plus belle dans une wilaya, baptisée deuxième capitale du pays, où une véritable saignée est causée sur des surfaces agraires. Une véritable frénésie s'empare de ces pseudo-nomades qui avaient érigé, non pas des tentes comme le veut leurs habitudes, mais bel et bien des habitations en dur. En effet, des dizaines de citoyens accaparent des espaces importants qu'ils répartissent en petits lots. Des dizaines d'hommes munis de leurs bardas et paquetages se sont rués sur cette importante surface agraire sise au douar El-Hassasna, racontent des riverains et les élus de Mers El-Hadjadj. Devant cet état de fait, les autorités locales ne comptent pas rester les bras croisés. Quant aux squatteurs, ils ont refusé d’évacuer les lieux, expliquant qu'ils ont été marginalisés et exclus à plusieurs reprises des programmes de relogement. Au niveau des communes de Mers El-Hadjadj, Bir El-Jir, Mers El-Kébir, Bousfer, Es-Sénia, El-Hassi, etc, l'on enregistre plus de 2500 constructions illicites qui ont été rasées. La majeure partie de ces constructions ont été érigées sur des terres agricoles ou dépendantes du domaine forestier.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER