Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

BÉni Saf (AÏn TÉmouchent)

Ateliers sur la stratégie nationale de l’économie bleue

© D. R.

La stratégie nationale de l’économie bleue a été au cœur des travaux de trois ateliers de concertation abrités mercredi dernier par l’école technique de la pêche et de l’aquaculture de Béni Saf et ce, à l’instar de l’ensemble des 14 wilayas du littoral.

Ces ateliers qui ont été organisés par la direction de la pêche et de l’aquaculture de la wilaya de Aïn Témouchent sont en quelque sorte des chantiers ouverts par les responsables des secteurs concernés afin de pouvoir mettre en place des mécanismes qui puissent contribuer à la mise en œuvre de cette stratégie en lui offrant toutes les garanties pour sa réussite à l’horizon 2030.

Ces ateliers qui étaient animés par des experts en la matière étaient axés sur le volet de la réglementation et la législation pour l’encadrement de l’économie bleue, à la formation et aux systèmes de contrôle écologique et environnemental pour une économie durable et enfin un troisième atelier axé sur l’investissement et à l’encouragement des jeunes qui comptent se lancer dans les activités de l’économie bleue.

En effet, en plus des responsables des secteurs concernés dont ceux de l’environnement, le tourisme, la formation professionnelle, les travaux publics et Algérie Poste, les représentants des collectivités locales y ont été invités pour enrichir ces travaux qui visent en particulier, au niveau local et de la wilaya, à faire un état des lieux des moyens dont dispose la wilaya pour la concrétisation et le développement de cette économie bleue ainsi que des activités marines qui feront l’objet d’une évaluation de leur importance.

Il va sans dire que l’objectif premier de ce projet d’envergure est de pouvoir utiliser toutes les ressources dont dispose la wilaya pour assurer au moins une autosuffisance en matière de poisson et satisfaire les besoins de la population locale en conjuguant tous les efforts avec l’implication de tous les acteurs. C’est pourquoi, les membres qui ont assisté à ces ateliers ont tout simplement plaidé pour une adaptation du cadre juridique, un instrument qui assurera à coup sûr le développement durable tant espéré.    
 

M. LARADJ



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER