Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Algérie profonde

Bréves de l'Ouest

Belacel (Relizane) : Des parents d’élèves réclament une annexe du lycée
Les habitants de la commune de Belacel, relevant de la daïra d’El-Matmar, se sont rapprochés de notre bureau pour réclamer à la première responsable de la wilaya de Relizane l’ouverture d’une annexe du lycée de Sidi-Khettab au niveau de leur municipalité. Ces protestataires, qui ont maintes fois réclamé cette infrastructure pour leur progéniture, accusent leurs anciens élus locaux de favoritisme et d’œuvrer à ce que ce projet, pourtant accordé par la Direction de l’éducation à la région, située au chef-lieu de Relizane, non loin de leur localité, ne voit pas le jour. “Le wali partant nous avait promis l’ouverture d’une annexe du lycée de Sidi-Khettab au niveau de notre région pour l’année scolaire 2016/2017. Toutefois, les citoyens de la localité de Belacel s’opposent à cette décision, puisque l’annexe n’est pas érigée dans leur localité. Ils sont venus à l’académie pour saboter ce projet, alors que le wali partant nous avait accordé la réalisation de trois classes qui serviraient d’annexe au lycée à Belacel Bouzegza”, déplore l’un des protestataires. Il est à signaler que près de 450 lycéens de la commune de Belacel sillonent trois localités pour suivent leurs études à Relizane centre, Sidi Khettab et Yellel. Les habitants de cette localité, qui se disent marginalisés par les décideurs au niveau de la wilaya, réclament, entre autres, la réalisation d’une polyclinique, d’un palais des sports, du réseau d’assainissement des eaux usées et d’une station d’épuration.
E. Yacine

GARE MARITIME DE MOSTAGANEM : La PAF distribue des kits de f’tour aux voyageurs
 La Police aux frontières (PAF) de la gare maritime de Mostaganem renouvelle à l’occasion du mois sacré l'opération de distribution d’un repas complet de rupture du jeûne au profit des voyageurs au départ et à l’arrivée du port comme l’année passée. Les formalités de police et de douane expédiées rapidement, les voyageurs ont pu prendre avec eux un kit bien garni remis par les policiers de quoi rompre le jeûne pendant leur voyage. L’ambiance était particulière, tous les voyageurs, en majorité des ressortissants algériens vivant en France, étaient enchantés de l’accueil qui leur a été réservé. Le chef de la brigade de la police des frontières maritime, Iouaz Nasr-Eddine, a indiqué que cette initiative, devenue une tradition, s’inscrit dans le cadre d’une vaste campagne lancée par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) portant généralisation des repas collectifs au profit des voyageurs, dans le but de concrétiser le principe de la police de proximité, ainsi qu’à l’occasion du mois sacré de Ramadhan. “Les services de la Sûreté de wilaya de Mostaganem et tout particulièrement ceux de la PAF à la gare maritime, œuvreront à assurer des repas aux voyageurs en partance vers l’étranger et dont le départ coïncide à quelques heures de la rupture du jeûne’’, a-t-il souligné.
M. Salah


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER