Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Algérie profonde

Bréves de l'Ouest

Stations-service de Tlemcen : Les automobilistes arnaqués
 Certaines stations-service en activité à Tlemcen ont trouvé un système ingénieux pour arnaquer les automobilistes. Par exemple lorsqu’un client veut remplir 500 DA de carburant ou plus dans le réservoir de son véhicule, le pompiste règle sur le cadran du volucompteur la somme en question pour être débitée automatiquement. Or, chaque fois c’est 50 centimes en moins qui est amputée du volume du carburant servi. En faisant un petit calcul, on se rend compte que ce sont des sommes importantes qui sont encaissées illicitement par les gérants de ces stations. Lorsque dans la journée, 100 véhicules en moyenne sont servis à la pompe, c’est un gain de 5000 DA qui est réalisé illégalement par les stations-service pointées du doigt par les usagers. En un mois, cela peut représenter la somme astronomique de 150 000 DA. Certains gérants expliquent que cette situation est à l’origine de la panne du volucompteur et qu’il est difficile de trouver un technicien pour le réparer. D’autres prétendent que l’appareil de mesure et de distribution délivre souvent un volume supplémentaire à celui réglé automatiquement, et ce, au profit de l’automobiliste. En tous les cas les automobilistes se sentent chaque fois arnaqués et exigent de Naftal une enquête pour déterminer les responsabilités des gérants des stations-service qui laissent cette situation perdurer.
B. A.

Cité Diar El-Hana (Mostaganem) : 200 familles relogées
Les services de l’APC de Mostaganem ont entamé très récemment une opération d’envergure de relogement de plus de 200 familles résidentes dans la cité précaire de Diar El Hana située non loin de la vieille ville de Mostaganem, à savoir Tigditt qui est en cours de démolition. En effet, les engins et autres pelleteuses étaient en action mardi dernier pour démolir et raser totalement les quatre blocs que forment le vieux quartier. El-Hanna est une vieille cité qui date de l’époque coloniale, elle a été construite en 1956, pour accueillir plusieurs familles, des logements de 25 mètres carrés, qui s’avèrent avec le temps trop exigus pour contenir des familles qui dépassent parfois les dix membres.
M. Salah


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER