Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

L’Algérie profonde

BRÈVES de l’Ouest

©D. R.

Investissement à TLEMCEN : Le foncier industriel disponible
Le wali a lancé un appel aux opérateurs économiques désireux de réaliser des opérations d’investissement notamment dans les secteurs du tissage, de l'artisanat, du textile, des matériaux de construction, qu’ils trouveront auprès de l’administration toutes les facilités pour faire aboutir leurs projets. Dans sa démarche d’assainir la situation en rapport avec le foncier, le wali a pris la décision d’annuler 20 arrêtés de concession après le constat du non-lancement par les privés des opérations d’investissement dans les zones d’activité et ce malgré les nombreuses mises en demeure. La wilaya a affecté au secteur privé des dizaines de lot de terrain avec la perspective de créer environ 10 000 emplois. Cette opération n’a pas abouti. Une fois en possession du titre d’affectation, de nombreux opérateurs abandonnent leurs projets sans restituer le terrain en question. D’autres poussent l’outrecuidance jusqu’à réaliser des commerces de détail à caractère familial en lieu et place d’usines pourvoyeuses de postes de travail. Pendant des années, l’administration a fermé les yeux sur ces pratiques inadmissibles. À présent, il semble que les données aient changé et qu’une nouvelle stratégie soit envisagée pour relancer les activités des zones industrielles implantées dans la wilaya de Tlemcen.

B. A.

Belacel (Relizane) : Des eaux usées à ciel ouvert au village de Messaïdia
Les habitants du village de Messaïdia, 4 km à l’ouest du chef-lieu communal de Belacel, dans la wilaya de Relizane se plaignent des eaux usées qui coulent à ciel ouvert à proximité de leurs habitations. En effet, les résidents de cette localité affirment que cette situation persiste depuis plusieurs mois et ce malgré l’interpellation des services concernés de l’APC à plusieurs reprises. À cet effet, ils dénoncent “le laxisme des autorités locales quant aux dangers qui pèsent sur leur santé à cause notamment des odeurs nauséabondes qui se dégagent de ces endroits, et la détérioration de leur cadre de vie”. Selon Kouider B., l’un des résidents dudit quartier : “les eaux fétides jaillissent à proximité de nos maisons, attirant ainsi toutes sortes de moustiques très nuisibles à notre santé”. Les habitants interpellent les autorités locales, afin d’agir en urgence en vue de mettre un terme à ces images hideuses portant atteinte à l’environnement.

E. Yacine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER