Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

L’Algérie profonde

BRÈVES de l’Ouest

©D. R.

Tlemcen : Le mouton plus cher qu’en 2017
Le mouton coûtera plus cher cette année à Tlemcen comparativement à l’Aïd El-Adha précédent. Les prix proposés sont quasiment hors de portée des bourses moyennes et des smicards. La hausse varie entre 5 000 et 10 000 dinars pour un mouton de moyenne corpulence dont le montant approche les 50 000 dinars. Le bélier lui est écoulé à 100 000 dinars et souvent plus. Des points de vente ont été ouverts un peu partout dans la circonscription territoriale du chef-lieu de wilaya mais la plupart des acheteurs ont jeté leur dévolu sur les zones rurales de Sebdou, El-Aricha et Sidi Djilali, dans le sud de la wilaya où le cheptel est jugé abondant. Ils ont vite déchanté car les prix sont aussi élevés qu’en zone urbaine. Les éleveurs expliquent cette augmentation par le fait que le prix des aliments du bétail a connu une flambée quelques mois avant l’Aïd. Il faut noter par ailleurs les agissements des spéculateurs lesquels profitant de la survenance de cette fête religieuse incontournable, n’hésitent pas un seul instant à dicter les prix qui les arrangent le mieux, grevant ainsi la bourse des ménages. La notion de l’offre et de la demande est battue en brèche. Autre menace qui plane sur le sacrifice du mouton, les nombreux cas de fièvre aphteuse signalés çà et là dans la wilaya de Tlemcen, mobilisant pour cela les services vétérinaires pour prévenir une éventuelle épidémie.

B. A.

Baisse du niveau du barrage de Djorf Torba : Manque d’eau potable à Béchar
Ces derniers jours, plusieurs personnes,   en majorité des jeunes, propriétaires de véhicules utilitaires, se sont reconvertis en colporteurs d’eau. Ce phénomène a pris des proportions alarmantes, à cause du manque d’eau dans cette région du sud du pays, qui est principalement alimentée en eau potable à partir du barrage de Djorf Torba, qui a connu une baisse considérable de son niveau d’eau. Sans contrôle, cette eau dont on ignore l’origine, peut être la source de beaucoup de maladies à transmission hydrique. Ainsi, les récipients ou est stockée cette eau proposée à la vente ne répondent à aucune norme d’hygiène. Malgré cela, la population, souffrant cruellement du manque d’eau potable, prend le risque de s’approvisionner chez ces revendeurs. Plusieurs habitants de la capitale de la Saoura nous ont déclaré que l’eau du robinet est impossible à consommer, à cause de sa teneur en chlore, qui lui donne un goût qui ne peut être toléré.

Rachid Roukbi

Mansourah : Saisie de motos et de pièces détachées
La Sûreté de daïra de Mansourah a réussi la saisie d’une importante quantité de marchandises introduites illicitement de l’étranger. Jeudi les éléments de la Sûreté de cette daïra ont reçu une information selon laquelle un individu répondant aux initiales K. O., âgé de 40 ans aidé par sa complice dénommée T. F., est en passe d’introduire sur le territoire national à partir de la France des produits de contrebande. Une perquisition a été alors effectuée au domicile de cet individu laquelle a permis la découverte de 3 motos de grosse cylindrée de marque Triumph et Yamaha et 2 jet-skis ainsi qu’un important lot de pièces de rechange dont des pompes à injection, airbags, poulies 152, volants Renault avec accessoires, pompes de direction, cartes à mémoire, diverses pièces détachées de jet-skis, des injecteurs, relais, tableaux de bord, pare-choc arrière, radio-CD, des clés électroniques… et 571 chemises. L’enquête est en cours.

AMMAMI Mohammed


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER