Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

L’Algérie profonde

BRÈVES de l’Ouest

TLEMCEN : Sidi-Djilali et Remchi auront leur centre de transfusion sanguine
Les centres de santé de la wilaya de Tlemcen sont confrontés quotidiennement à l’épineux problème d’insuffisance de poches de sang pour sauver des vies humaines. Des campagnes de collecte de sang sont organisées çà et là, mais demeurent insuffisantes pour répondre à la demande des malades hospitalisés. C’est dans cette optique que les localités de Sidi Djilali, dans le sud et de Remchi distante de 25 km de Tlemcen, vont être dotées avant la fin de l’année en cours d’un service de transfusion sanguine qui devrait, en principe, renforcer l’apport en poches de sang destinées notamment aux insuffisants rénaux dont le nombre de cesse de croître. Ces derniers n’auront plus à se déplacer au centre d’hémodialyse de l’hôpital de Tlemcen très sollicité durant toute l’année. Sur le plan financier, cette opération coûtera l’équivalent de 35 millions de dinars pour l’acquisition des appareils (6 à Sidi Djilali et 4 à Remchi).

B. A.

MAGHNIA : Le prix de la pomme de terre s’envole
Les prix des fruits et légumes particulièrement la pomme de terre s’affole. Passant de 50 DA le kg avant l’Aïd à 80 DA la veille de cet évènement religieux. Son prix se voit atteindre les 100 DA le kg, 3 jours après l’Aïd. Le consommateur semble être assommé par ces prix très élevés et que les mandataires expliquent par l’indisponibilité de la marchandise causée par le congé de l’Aïd de la main-d’œuvre. D’autres mandataires pointent le doigt vers les intermédiaires entre le producteur et le mandataire lesquels, estiment-ils, possèdent des chambres frigorifiques et achètent la majorité de la production de la saison, la stockent pour commercialiser la pomme de terre au compte-goutte pour maintenir le prix le plus haut possible. Malgré que ce procédé est illégal, selon des mandataires et des marchands, ils sont nombreux à Maghnia qui l’utilisent pour en soutirer le maximum, et ce, devant l’indifférence des services concernés.

AMMAMI Mohammed

GARE MARITIME DE MOSTAGANEM : Saisie de 10 tonnes de friperie en provenance d’Espagne
Lors de différentes opérations de contrôle des agents des Douanes du port de voyageurs de Mostaganem,  ces derniers ont saisi une quantité considérable de friperie en provenance d'Espagne et de divers pays européens, a révélé dernièrement le chef des Douanes au contrôle des passagers, M. Zineddine. Plusieurs appareils électroniques y compris des caméras de surveillance, des radars et drones ont été interceptés au port de Mostaganem. Avec plus de 10 tonnes de vêtements usagés saisis lors de l'inspection et de la surveillance des agents des Douanes. Une quantité importante de pièces de rechange était également saisie correspondants à des voitures et des motos de différentes marques, qui étaient dissimulées dans des sacs de vêtements. Au cours de l'opération, les mêmes services ont procédé à la saisie de douzaines de motos et de drones sans dédouanement et n'étaient pas conformes aux normes légales. Le voyageur impliqué dans cette tentative d’introduction illégale de marchandises a été présenté aussitôt devant les autorités judiciaires. L'opération s'est appuyée sur l'expérience nécessaire acquise par les agents du port dans le terminal maritime pour le transport de passagers, qui a été mise en service pour la troisième année consécutive. Surtout pendant la saison estivale, qui exige de la vigilance et de la prudence, avec l'intensification des inspections à raison d'au moins 350 passagers et de plus de 200 véhicules à chaque voyage. Les autorités de contrôle des Douanes ont déjà avorté de nombreuses opérations similaires, y compris avec la saisie de stupéfiants que certains passagers ont tenté de faire entrer au port, mais n’ont pas respecté les contrôles nécessaires imposés par les agents des Douanes.

M. Salah


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER