Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Algérie profonde

Bréves de l'Ouest

Béchar : Manque de capacités de stockage d’eau potable
Les fortes précipitations qui se sont abattues ces derniers jours sur la ville de Béchar ont provoqué l’élévation du niveau d’eau du barrage Djorf-Torba, qui alimente cette région du pays en eau potable et des crues des oueds. Eu égard à cette situation, les autorités locales ont procédé à l’arrêt de pompage d’eau potable, au niveau de cette retenue collinaire, ce qui a privé la population locale de cette denrée vitale, pendant la fête de l’Aïd El-Adha. Pour éviter ce genre de situation, les autorités locales doivent augmenter la capacité de stockage d’eau potable, en inscrivant un programme d’urgence, qui permettra la réalisation de plusieurs réservoirs, en plus des deux réservoirs de 15 000 et 20 000 m3, prévus dans le projet de sécurisation de l’alimentation en eau potable de la wilaya de Béchar. Aussi, les responsables concernés doivent relancer et accélérer la réalisation des trois barrages (Béchar, Abadla et Igli), pour protéger cette région du sud du pays contre les crues des oueds, la recharge de la nappe et le renforcement de l’AEP et de l’irrigation. L’autre point noir de la capitale de la Saoura, c’est la situation de l’oued Béchar, qui ne demande qu’à être réhabilité.
Rachid Roukbi

MOISSONS-BATTAGES À AÏN TÉMOUCHENT : Une production de 1 million de quintaux de céréales attendue
 La quantité de céréales collectée au niveau de la wilaya de Aïn Témouchent lors de cette campagne moissons-battages qui touche à sa fin a atteint 863 925 quintaux toutes espèces confondues entre blé dur, blé tendre, orge et avoine dont 55 1163 quintaux livrés à date de jeudi dernier à la CCLS de Aïn Témouchent contre 312 762 quintaux livrés à la CCLS de Hammam Bou Hadjar. Il y a lieu de signaler que selon les prévisions des services agricoles de la wilaya la production globale escomptée collectée à travers les 15 points de collectes répartis à travers la wilaya dont deux dock-silo loués l’un à Tamzoura et l’autre au niveau d’un moulin à Aïn El-Arba sera de l’ordre d’environ 1 million de quintaux à la fin de ce mois d’août date de clôture de la campagne moissons-battages, selon les déclarations de M. Mohamed Touil, chef de bureau de l’organisation de la production et d’appui technique auprès de la direction des services agricoles.
M. LARADJ

ACCIDENTS DE TRAVAIL À TLEMCEN : Des chantiers non sécurisés
Les chantiers de construction pullulent à travers la wilaya de Tlemcen mais les promoteurs ne prennent pas assez de mesures pour protéger leurs travailleurs. Ainsi donc, un autre accident est venu endeuiller une famille, celle d’un ouvrier qui est tombé d’un échafaudage après une chute d’environ 15 mètres. Le malheureux âgé de 49 ans, coffreur de son état, était en train de cimenter la façade principale dans le chantier d’un habitat à Boudjlila, localité située à 6 km de Tlemcen. Mort sur le coup, il a été transféré à la morgue par les agents de la protection civile. Il y a quelques jours, à la suite d’un éboulement survenu dans un chantier à Saf-Saf (commune de Chetouane), un ouvrier d’une entreprise privée de travaux hydrauliques âgé de 51 ans avait succombé à ses graves blessures. Les parois mal consolidées se sont subitement détachées. Le  malheureux fut enseveli à 4 m de profondeur. Pour attirer l’attention des employeurs sur l’impérieuse nécessité de garantir la protection des travailleurs dans les chantiers, la Caisse nationale des assurés sociaux (Cnas) organise régulièrement des campagnes de sensibilisation, mettant en avant les textes réglementaires à respecter scrupuleusement.
B. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER