Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

L’Algérie profonde

BRÈVES de l’Ouest

AÏN MERANE (CHLEF) : Les habitants des logements F1 menacent d’un suicide collectif

 Aïn Merane, à l’extrême nord-ouest du chef-lieu de la wilaya de Chlef, la situation risque de tourner d’un jour à l’autre au drame. En tout cas, c’est ce que craigne la population locale dans cette commune. Ici on ne parle que de cela à longueur de journée. Il s’agit, en fait, de plusieurs occupants de logements de type F1 qui ont demandé, maintes fois depuis plusieurs années, auprès des responsables concernés, particulièrement au niveau de la daïra, de les loger dans des habitations de type F3. “Au départ, lorsque ces logements de type F1 nous ont été attribués, chacune des familles bénéficiaires ne dépassait pas une ou deux personnes maximum. Mais avec le temps, elles sont plusieurs familles à vivre dans chaque F1. L’effectif dans chaque logement a sensiblement augmenté. Le spectre de l’exiguïté que nous endurons depuis de très longues années est devenu insupportable. On nous promet à chaque fois que notre problème ne tardera pas à être résolu. Mais à chaque fois qu’une liste de bénéficiaires de logements de type F3 est affichée, ce sont d’autres qui y figurent sans que les promesses ne soient concrétisées sur le terrain. Pourtant, tous les résultats des multiples enquêtes effectuées nous concernant par des commissions installées à cet effet ont été rendus en notre faveur”, se révoltent plusieurs des habitants des F1 à Aïn Merane. Pour ces derniers aussi, le recours à un suicide collectif n’est pas écarté dans le cas où leur épineux problème ne serait résolu. “Mais avant cet ultime et décisif recours, nous prévoyons tous camper devant le siège de la wilaya sous des tentes que nous allons monter sur les lieux afin de nous faire entendre pour la dernière fois”, affirment enfin plusieurs occupants des logements de type F1 à Aïn Merane.

AHMED CHENAOUI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER