Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Algérie profonde

Bréves de l'Ouest

Tonte de moutons à Relizane : Plus de 6 000 quintaux de laine collectés
La quantité de laine collectée à Relizane  est passée de six mille soixante et un (6 061) quintaux durant la saison 2017-2018 où la production totale de laine a atteint les vingt-cinq mille (25 000) quintaux, ces deux dernières années, a-t-on appris, auprès de la direction des services agricoles (DSA) de la wilaya de Relizane. La laine transformée est essentiellement destinée aux activités de filage fournissant les fils nécessaires à divers produits tissés artisanalement comme les tapis, les couvertures, les burnous et les kachabias (ou djellabas), selon la même source. L’augmentation du volume de laine tissé s’explique par l’augmentation de la demande sur les produits artisanaux, notamment la kachabia, dont le prix moyen estimé à huit mille (8 000) dinars le kg, reste plus abordable que le produit tissé à partir de poils de dromadaire cédé à plus de soixante mille (60 000) dinars, ont affirmé les services agricoles. La direction du tourisme œuvre à encourager la production de laine qui représente une matière première pour le tissage de multiples produits artisanaux qui contribuent à la valorisation de la vocation touristique d’El-Kalaâ, ont souligné les responsables de cette structure. Faute de transformation locale, la laine de Relizane était dirigée, il y a quelques années seulement, vers les marchés de certains pays voisins, a-t-on indiqué.
E. Yacine

TLEMCEN : 960 hectares d’arbres fruitiers seront plantés
La wilaya de Tlemcen bénéficiera en 2019 de la plantation de 960 hectares d’arbres fruitiers afin d’augmenter la production de produits frais dont une partie est destinée à l’exportation. Cette opération financée par le Fonds national de développement rural et le programme sectoriel de développement prévoit également l’affectation au profit des apiculteurs de 8 000 ruches supplémentaires pour booster le secteur, étant donné que la production de miel n’a pas atteint les objectifs fixés lors de la précédente campagne. La feuille de route de la conservation des forêts prévoit également l’ouverture de 150 km de pistes afin de faciliter le transport des produits agricoles vers les marchés. Malgré tous les efforts financiers de l’État en faveur des fellahs, les prix des fruits et légumes subissent des hausses incompréhensibles à longueur d’année. La ménagère peine à remplir son panier et les spéculateurs nombreux dans la chaîne de distribution, agissent négativement sur les prix. De temps en temps, on assiste à l’ouverture de marchés de proximité, notamment au centre d’exposition de Tlemcen, où les produits du terroir sont proposés
à des prix logiques, mais cette campagne est limitée dans le temps et l’espace. Une fois l’exposition-vente achevée, les prix rapprennent de plus belle leur envolée dans les marchés.
B. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER