Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Inscription en master 1 dans les universités d’Oran

Cafouillage et report de la date limite

Faute d’organisation, la date limite d’inscription est reportée au 28 juillet. © D.R

Cette nouvelle procédure a connu quelques ratés au point où la date limite d’inscription, prévue initialement pour le 12 juillet, a dû être reportée au 28 juillet.

Pour cette année, le ministère de l’Enseignement supérieur a voulu innover en imposant pour les inscriptions en master 1, le recours à une plateforme numérique, censé faciliter la tâche des étudiants ayant obtenu leur licence LMD. Malheureusement, cette nouvelle procédure a connu quelques ratés au point où la date limite d’inscription, prévue initialement pour le 12 juillet, a dû être reportée au 28 juillet. À Oran, les différents départements universitaires ont été sollicités par des centaines d’étudiants courant dans les administrations pour obtenir les documents exigés à l’inscription en master 1. Et, à l’évidence, ces mêmes administrations n’ont pas été au rythme voulu, ou au diapason de la révolution numérique. À titre d’indication, des étudiants nous ont expliqué qu’ils n’ont pu obtenir l’attestation provisoire de leur licence, indispensable pour l’inscription, que le 12 juillet. Sans oublier les autres documents qu’il fallait fournir, comme le relevé des notes des 3 premières années universitaires, celui du baccalauréat, un certificat de bonne conduite…. Résultat, les étudiants ont été contraints de faire maints et maints va-et-vient pour arriver au bout de leur démarche d’autant que dans les départements, le personnel était pris par les opérations finales de soutenances ou des délibérations. Une manière d’expliquer les lenteurs, le manque de préparation et d’organisation. Mais au final, pour les étudiants, cet épisode d’inscription en ligne n’a pas été, bien au contraire, une tâche aisée, avec autant, si ce n’est plus, de déplacements et de tracasseries administratives. Plus grave, de très nombreux étudiants ont trouvé des difficultés à se connecter sur le site d’inscription, souvent saturé. Le report de la date limite permettra certainement aux étudiants souhaitant poursuivre leur cursus universitaire d’arriver à leur fin, non sans mal. Il faut espérer que l’année prochaine les choses seront plus efficaces et mieux organisées.


D. LOUKIL

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER