Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Secteur du logement à Hammam Bou-Hadjar

Ces contraintes qui retardent les projets

Sur les 1027 logements prévus, seuls 540 seront distribués. © D.R.

Les bénéficiaires attendent depuis 3 ans de prendre possession de leurs logements.

Les différents projets lancés dans le secteur de l’habitat à Hammam Bou-Hadjar n’arrivent toujours pas à prendre leur envol. Plusieurs contraintes freinent l’avancement des chantiers. À la cité des Thermes, plusieurs chantiers portant sur des projets de réalisation de logements tous types confondus ont été lancés alors que d’autres attendent de démarrer. Concernant le plan d’occupation du sol (POS 1), sur un programme global de 1027 logements publics locatifs (LPL - OPGI) destinés aux cas sociaux, 727 logements sont en cours d’achèvement, dont 540 seront distribués avant la fin de l’année, alors que le projet des 104 logements n’a pas encore été lancé. Lors de la visite d’inspection qu’elle a effectuée dimanche dernier, la responsable de l’exécutif de la wilaya s’est heurtée à l’amère réalité. Un agriculteur membre d’une EAC, qui s’est considéré lésé en termes d’indemnisation à la suite d’une expropriation d’une partie de sa terre, s’est dressé contre l’entreprise réalisatrice des travaux du réseau d’assainissement. Face à cette entrave qui dure depuis 3 années, Mme la wali a ordonné sur place au chef de daïra et au P/APC de réquisitionner la force publique appelant l’intéressé qui a tenu langue avec son interlocutrice de saisir la justice. En fait, ce fellah a dénoncé un abus, avec la perte de 4 ha et 24 oliviers pour une indemnisation qui n’a touché en réalité qu’un hectare et demi. Aux responsables locaux, la wali a qualifié ce retard qui pénalise le citoyen de pure négligence. Aussi, en prévision du relogement d’une population assez importante sur ce site qui nécessite des infrastructures d’accompagnement, une école et un CEM devraient y être injectés. Au chantier des 80 logements LPA, les bénéficiaires attendent depuis 3 ans de prendre possession de leurs logements bien qu’ils aient versé la totalité de leur apport personnel. Les raisons avancées par l’entreprise pour expliquer ce retard n’ont pas convaincu la wali, qui a averti l’entreprise de ne pas user du chantage vis-à-vis des souscripteurs qui ont opté pour la formule de l’acte de vente sur plan. À l’ex-village socialiste agricole (VSA), les bénéficiaires de 45 logements ruraux n’ont toujours pas été relogés, en l’absence de réseaux d’assainissement et d’AEP.


M. LARADJ  

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER