Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

HASSI EL-GHELLA (AÏN TEMOUCHENT)

Contestation de la liste des bénéficiaires des 172 logements

Les autorités locales de la commune de Hassi El-Ghella  ont procédé tôt le matin de lundi à l’affichage de la liste nominative des bénéficiaires d’un quota de 172 logements publics locatifs, après que la commission de distribution de logements sociaux relevant de la daïra d’El-Amria eut achevé son travail colossal, mené depuis plusieurs semaines.
Cette liste a donné lieu à un mouvement de contestation de la part d’un grand nombre de citoyens qui n’ont pas eu la chance de voir leur nom y figurer. Les exclus qui n’ont pas manqué d’exprimer leur mécontentement devant le siège de la mairie ont considéré que les noms de certaines personnes ne méritaient pas d’y être portés.
Ils ont demandé que cette liste soit revue pour la simple raison qu’il se trouve que des noms de bénéficiaires dont les dossiers ont été déposés en 2013 et 2014 sont portés, y compris ceux de célibataires, au détriment d’autres citoyens chefs de famille dont la date de dépôt de leurs dossiers remonte aux années 1998, 2005, 2006 et 2008.
Selon nos informations, lundi vers 10h, certains mécontents, pour la plupart des jeunes qui ont voulu faire entendre leur voix, ont barré la route à la sortie de la ville qui mène vers Oran, à proximité de la station-service à l’aide de pneus brûlés mais sans aucune incidence, puisque, toujours selon des témoins oculaires, les agents de la Protection civile sont intervenus pour faire disparaître les traces, sans aucun dégât signalé. Cependant, un  groupe de citoyens, rassemblé devant le siège de l’APC pour exprimer son mécontentement, estime que les plus méritants n’ont pas été portés sur cette liste et qu’il faudra tout simplement l’annuler.
Les services de sécurité venus en renfort n’ont pas eu de difficultés à tempérer l’ardeur des plus bruyants, parvenant même à canaliser la foule et à encadrer les entrevues qui se sont déroulées dans le bureau du maire entre celui-ci et certains citoyens. De son côté, lors de son intervention à la radio, Abdallah Mekkaoui, P/PAC de Hassi El-Ghella, a tenu à rassurer ses concitoyens en indiquant qu’un autre quota de 72 logements sociaux, en cours de réalisation,  sera distribué avant la fin de l’année, informant que les portes de la mairie resteront ouvertes pour accueillir les recours des citoyens selon la réglementation.


M. LARADJ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER