Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Désastre écologique à Mostaganem

De grandes quantités de poissons morts à Fornaka

Des poissons flottant sur les berges du lac Fornaka. © D. R.

Depuis des années, des scientifiques et des associations écologiques n’ont pas cessé de mettre en garde contre la pollution des zones humides que compte Mostaganem. 

Des restes de poissons flottent encore par centaines le long des eaux du lac et des marais de la zone écologique protégée de Fornaka, à une trentaine de kilomètres de Mostaganem.  Une hécatombe, un désastre écologique. Le spectacle est bouleversant, et les qualificatifs ne manquent pas pour décrire le drame écologique qui touche cette région. Aucune évaluation n’a été faite pour le moment sur le nombre de poissons morts. Ce drame a-t-il vraiment été généré par les effets de la pollution ? Qui en est responsable ? Pour le moment, personne ne peut répondre à ces questions. 

Les autorités ont ouvert une enquête pour situer les responsabilités de cette catastrophe écologique. Les berges de cet immense bassin hydrographique empestent désormais, et on ne compte plus le nombre de vidéos tournées par des citoyens écœurés par ce désastre. Les riverains, sous le choc, alertent l’opinion sur cette catastrophe écologique. Les Mostaganémois sont en colère.

Les cadavres des poissons flottent et l’odeur nauséabonde qui s’en dégage est insupportable. Pour les spécialistes de l’environnement, un premier constat a révélé que le poison est mort par asphyxie dans ce milieu aquatique à cause du niveau d’eau, anormalement bas, “en témoignent les spécimens qui ont dérivé sur les abords de ce lac”.

Les mêmes sources affirment toutefois qu’aucune piste n’est à écarter pour expliquer la cause de la mort de ces poissons dans ce milieu aquatique, réceptacle de tous les rejets. Pour ces derniers, le stress hydrique peut provoquer un déséquilibre de cet écosystème après une période de sécheresse. “Il y a aussi d’autres causes possibles comme les rejets industriels et autres avec la présence d’algues”, a-t-elle encore déclaré.

Par ailleurs, d’autres sources généralement fiables telles que la page “Nouvelles de la santé à Mostaganem”, indique que  ses informations pointent du doigt la station d'épuration de Fornaka laquelle serait responsable de la pollution dans la région. Ladite station est en effet accusée de déverser en continu des eaux usées dans les marécages, les réserves naturelles protégées, les lacs et marais.
 

E. Yacine

 

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER