Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

8e édition du Salon ERA à Oran

De nombreuses start-up au rendez-vous

Le salon a connu un grand engouement inattendu. ©D. R.

Innoways, Paramed ou encore Clean Touch sont les principales start-ups présentes à ce carrefour.

Un petit vent de fraîcheur et d’espoir a soufflé sur la 8e édition du Salon des énergies renouvelables, des énergies propres et du développement durable (ERA), qui s’est tenue du 23 au 25 octobre au Centre des conventions d’Oran (CCO). La première des raisons est le nombre de visiteurs majoritairement jeunes, étudiants, garçons et filles sans distinction, futurs diplômés, créateurs de petites entreprises, montrant ainsi que la jeunesse algérienne sait être intéressée par les innovations dans le domaine des énergies renouvelables.
L’autre raison et non des moindres est la présence parmi les exposants de start-ups créées par des étudiants de l’École nationale polytechnique d’Oran Maurice- Audin, accompagnés de leurs encadreurs. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ces jeunes entrepreneurs, encore étudiants, se sont fait remarquer par l’innovation de leurs produits applicables de manière très concrète. Déjà, le FCE n’a pas manqué de faire un appel aux jeunes étudiants présents lors de la présentation de leurs produits innovants au salon. Mais c’est surtout le ministre de l’Énergie qui a perçu l’intérêt de l’une d’entre elle, demandant aussitôt au DG de Sonelgaz de prendre contact avec la start-up oranaise Innoways. Ces étudiants ont, en effet, mis au point un système “Save Me” qui permet de détecter les fuites de gaz. Le système est un avertisseur de gaz que ce soit pour le gaz naturel ou le monoxyde de carbone. Ainsi, les occupants d’une maison sont avertis par une alarme avant que la limite d’explosivité ne soit atteinte. Leur produit permet aussi l’envoi d’alerte sur téléphone en cas d’absence des propriétaires. Ce détecteur permet encore d’informer sur la nature de la fuite et de l’endroit. Pour ses concepteurs, ce système permettra de réduire le nombre de décès par monoxyde de carbone dans notre pays. L’autre produit innovant, mais qui cherche encore un financement, est un dispositif sous forme de canne électronique, permettant aux non-voyants de se déplacer sans risque, puisqu’elle détecte les obstacles rencontrés sur le chemin. La start-up Paramed propose également une autre application. En l’état, un gant électronique qui permet de traduire la langue des signes des sourds et muets. Ce gant va permettre la communication avec toutes les autres personnes, favorisant l’intégration dans la société des sourds-muets. Dernière start-up de l’École polytechnique d’Oran, Clean Touch, là aussi versant dans l’innovation électronique avec un souci pratique au quotidien. Les jeunes entrepreneurs ont conçu et présenté une poubelle intelligente et autonome, équipée de plusieurs fonctionnalités et technologies, qui favoriseront la gestion des déchets urbains.

D. LOUKIL


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER