Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Mostaganem

Des animaux tués et d’autres agressés au parc Mostaland

© D.R.

 Le parc animalier et de loisirs Mostaland, fraîchement inauguré, continue de défrayer la chronique après le ratage de l’organisation de l’ouverture du 50e Festival du théâtre amateur dans ce même lieu. Mais la gravité des faits qui se sont produits dimanche ont franchi un niveau inacceptable pour le bon fonctionnement du zoo situé à l’intérieur du parc Mostaland. Deux jeunes crocodiles ont été tués par des jets de pierres, tandis qu’une chèvre naine a été retrouvée morte dans son enclos (le service vétérinaire a retrouvé un sachet de chips dans son estomac) et un singe magot a été éborgné par un projectile. D’après des responsables des lieux, les coupables de tels crimes sont à chercher parmi les visiteurs qui se seraient amusés à balancer des pierres en direction des animaux sans défense, enfermés dans leurs cages. Les animaux continuent d’être agressés par des visiteurs inconscients, précise l’un des responsables du Mostaland. Les soigneurs n’ont rien pu faire pour les jeunes crocodiles tant leurs blessures étaient graves. Une attaque violente, commise par des inconscients, avant que les employés du parc animalier n’interviennent pour épargner aux animaux un bilan plus lourd. D’après un des employés, les agents d’entretien ramassent tous les matins, dans les refuges des animaux, de grosses pierres et divers projectiles. Inquiets face à cette vague de violence, les responsables ont décidé de sécuriser davantage les lieux pour dissuader ces tortionnaires de s’en prendre aux autres animaux.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER