Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Tlemcen

Des experts européens au chevet de l’aquaculture

Dans le cadre du programme d’appui à la diversification de l’économie pour le secteur de la pêche et de l’aquaculture, une délégation d’experts européens s’est rendue dernièrement à Tlemcen pour s’enquérir des conditions de renforcement de la coopération dans ce secteur. Les experts se sont déplacés avec leurs homologues algériens au niveau de la zone d’activité aquacole de la localité de Maarouf située dans la commune de M’sirda Fouaga (daïra de Marsa Ben-M’hidi) pour une visite technique des installations en place. Il a été notamment question d’introduire dans cette zone marine d’une nouvelle activité aquacole, la conchyliculture qui est une filière de l’aquaculture laquelle concerne l’élevage des coquillages comme les moules et les huitres coquilles Saint-Jacques. Déjà deux investisseurs ont manifesté leur intérêt à s’investir dans ce secteur avec la perspective de réaliser une production de 24 et 50 tonnes pour chacun. Les experts européens et algériens ont manifesté leur volonté d’apporter leur aide technique aux deux investisseurs. Au port de Honaïne, où a été introduite la pisciculture, l’unique porteur de projet a déjà produit 256 tonnes de daurade royale et de loup de mer. Trois autres projets similaires vont être réalisés à Sidna Youhaa (Ghazaouet) avec une production de 600 tonnes de la même espèce de poisson.


B. Abdelmajid


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER