Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Saison estivale à AÏN TEMOUCHENT

Des plagistes mis en demeure

©D. R.

Même si l’action paraît symbolique en raison de l’ampleur du phénomène qui a envahi nos plages au mépris de la loi, les estivants ont l’accueillie avec satisfaction. En effet, installée le 15 juillet dernier, la sous-commission de la wilaya de Aïn Témouchent chargée de suivre l’opération de la gratuité de l’accès à la plage et de sécurisation de la saison estivale vient d’adresser sept mises en demeure réglementaires aux bénéficiaires des actes de concession d’exploitation des plages et ce, à la suite de nombreuses infractions constatées et contraires aux clauses prévues dans le cahier des charges qui les lie aux collectivités locales côtières. Dans le même sillage 21 tables, 17 parasols et 14 chaises ont fait l’objet d’une saisie alors que la commission ad hoc a constaté, lors de ses visites d’inspections effectuées sur le terrain, l’absence de certains administrateurs qui ont été affectés aux 18 plages autorisées à la baignade et qui ont déserté leur poste. Censés être sur place en permanence avec pour mission de suivre les conditions du déroulement de la saisie estivale et coordonner leurs actions avec les services concernés, ces derniers, a-t-on appris, ont été rappelés à l’ordre par les membres de la sous-commission ad hoc composée des représentants des services de sécurité, de la direction du tourisme et des services de la wilaya. Il va sans dire que ces plagistes sont autorisés et ce, conformément à ce texte réglementaire, à ne louer leurs parasols, tables et chaises exposés que dans une petite surface de quelques m2, délimitée aux abords de la plage et c’est donc à l’estivant de choisir l’emplacement et l’endroit où il devra s’installer. Cependant, dans une bonne majorité des plages, ces plagistes n’ont jamais été inquiétés, bénéficiant des faveurs d’un silence complice aux dépens de l’estivant lambda.  

M. LARADJ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER