Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Pour cause de retards de réalisation

Des promoteurs dessaisis de leurs projets à Mostaganem

Le wali de Mostaganem, Abdenour Rabhi, en visite d’inspection. © D.R.

Près d’un millier de logements dans la formule du social-locatif attendent d’être finis et livrés à des souscripteurs qui commencent sérieusement à perdre patience.

Les autorités de Mostaganem ont procédé à la résiliation de 4 contrats avec des promoteurs immobiliers après l’énorme retard pris dans l'achèvement et la livraison des projets résidentiels, a fait savoir la cellule de communication de la wilaya. La source a indiqué que les procédures de résiliation des contrats interviennent après la visite d’hier sur le terrain effectuée par le wali de Mostaganem, Mohamed Abdenour Rabhi, à des chantiers et projets résidentiels au cours desquelles de nombreuses entreprises ont été mises en demeure pour le retard dans la livraison des logements. La visite d’hier du wali sur l’état d’avancement des projets de logements sur les différents chantiers de la wilaya, en compagnie des directeurs de l’exécutif concernés, a permis de lever quelques lièvres. En outre, bon nombre de promoteurs et bureaux d’études ont été dessaisis de leurs projets lors des dernières sorties d’inspection et de travail effectués par M. Rabhi. Il a constaté de visu les énormes retards qu'accusent les chantiers. À ce niveau, le wali a ajouté qu’“il faut mettre un terme à cette situation de désordre qui règne depuis un certain temps ici et cela à tous les niveaux”. Il a affiché son mécontentement devant les promoteurs qui ont accusé un retard dans les travaux de chantiers, tel le projet de réalisation de 560 logements publics locatifs dans la commune de Hassi Mamèche et celui des 160 logements de la même formule à la cité Télégraphe à Mazagran. Le wali a ordonné sur le lieu la résiliation du contrat avec le promoteur ainsi que le bureau d’études. Une autre entreprise a donc repris le marché après la résiliation du contrat de l’entrepreneur attributaire initial du projet, pour incapacité d’achever le projet en question. La nouvelle entreprise réalisatrice a relancé les travaux immédiatement. Les mêmes mesures ont été prises et les contrats de 3 entrepreneurs ont été résiliés. Ces derniers maintenaient une tergiversation du projet des 208 logements publics locatifs de la bourgade de Aïn Nouissy, lequel a fait l’objet de la visite du wali. Ce dernier a inspecté 3 autres entreprises qui poursuivent les travaux de réalisation du même projet. Lors de la visite sur le terrain, le wali a mis l’accent sur l’importance et la nécessité de consolider les chantiers avec les moyens matériels et humains nécessaires et de respecter les délais convenus pour distribuer les clés des logements aux bénéficiaires. Il y a lieu de signaler que les entreprises défaillantes seront portées sur la liste noire au niveau de la wilaya pour les priver d'obtenir de nouveaux contrats de réalisation de logements et le ministère de tutelle sera avisé. 
 

E. Yacine



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER