Scroll To Top

L’Algérie profonde / Ouest

Oran

Des terres de l’État revendues en toute illégalité


Un courtier, spécialisé dans le foncier, transforme une exploitation agricole de 3 hectares, propriété de l’État, en 80 lotissements, qu’il propose à la vente à des particuliers pour la coquette somme de 23 millions de centimes le m².
Il s’agit de l’exploitation agricole située dans la région de Bouachekha, à Sidi El Bachir, relevant de la commune de Bir El Djir, en faisant ainsi la troisième agression commise en moins d’un an à Oran, précisément dans la localité d’El Ançor et l’exploitation agricole de Khemisti, à la cité Coca (les Amandiers). Cette terre en question, relevant des anciennes exploitations agricoles situées dans  la région, a, bel et bien, été scindée en lot et vendue pour ériger outrageusement des villas haut standing.
Une fois le pot aux roses découvert, certains élus et le chef de la daïra de Bir El Djir ont alertés les services de la gendarmerie diligenter une enquête et engager une procédure de démolition. La même source a ajouté que la superficie agricole en question a été spoliée et morcelée par une personne connue dans la région, comme étant un baron du foncier, qui a vendu la parcelle pour y construire des villas.  
Pour sa part, le maire de Bir El Djir, Mohamed Belkadiri,  a souligné qu'un rapport a été établi par les services de la commune qui indique ces dépassements dangereux à l’encontre du foncier agricole dont la commune a pris acte.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER