Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Barrage de Djorf Ettorba (Béchar)

Destination privilégiée des familles en ce Ramadhan

© D. R.

Le barrage de Djorf Ettorba connaît un engouement de la part des familles et de citoyens en ce mois de Ramadhan, comme espace de détente et de loisirs. Avec son lac de 94 km2 et situé à une soixantaine de kilomètres de Béchar, ce barrage est devenu en ce mois de Ramadhan la destination préférée des familles en quête de détente durant et même après une journée de jeûne. Il y a même ceux qui font la rupture du jeûne sur l'une de ses rives, question de changer de cadre et de profiter de la fraîcheur de l'air de cette zone humide, l'une des rares dans la région, affirme Mohamed Layachi, un habitué de cet espace naturel. “Avec ces journées printanières qui caractérisent ce Ramadhan, nous profitons de ce lieu naturel pour nous détendre, ma famille et moi, quelques heures avant la rupture du jeûne, et il arrive parfois qu'on rompe le jeûne sur place, en compagnie d'autres familles de Béchar et de la ville de Kenadsa, localité située à proximité de ce barrage”, soutient, pour sa part, Laïd Zekri. 

La zone humide de ce barrage, dont la retenue est de 365 millions de m3 des eaux de l'oued Guir, qui n'est pas encore classée, est aussi le lieu de détente et de loisirs des membres de l'association locale des pêcheurs qui s'y adonnent à la pratique de la pêche continentale durant ce mois sacré et durant les autres mois de l'année. “Cette association, qui regroupe plus de 600 membres, contribue aussi à la protection de l'environnement et de la faune et la flore de cette zone où l'on recense une espèce animale aquatique rare dans le pays, à savoir la loutre commune, d'où notre engagement auprès des visiteurs des lieux en ce mois de Ramadhan pour la préservation de cette richesse naturelle unique dans le sud-ouest du pays”, souligne le président de l'association, Ben-Ahmed Moulssehoul. 

Aidés par des équipements de détente et de repos réalisés auparavant par la commune de Meridja, dont le barrage entre dans son territoire de compétence, les citoyens préfèrent ce lieu pour s'évader aussi des bruits de la ville et bénéficier des bienfaits du plein air, de l'ombre des arbres et d'autres espèces végétales, à l'instar de cette petite forêt de 15 ha, réalisée il y a quelques années par la Conservation locale des forêts, avec l'appui et le soutien de l'association et de citoyens, a-t-il ajouté. Le parc de loisirs familial implanté au nord de la commune de Béchar est l'autre endroit que choisissent les familles pour la détente et les loisirs durant les soirées de Ramadhan, et où plusieurs prestations leur sont fournies pour passer de bons moments dans la sérénité et la sécurité.
 

APS



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER