Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

L’EHU 1er-novembre d’Oran

En quête d’excellence en matière de chirurgie

Une équipe du SMUR de Paris sera accueillie pour la préparation d’un congrès sur les urgences médico-chirurgicales. ©D. R.

Dr Mansouri a évoqué une convention signée avec l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (APHP) portant sur des programmes d’échanges dans le domaine de la transplantation d’organes, la transplantation hépatique, la chirurgie cardiaque infantile…

Profitant de la tenue du 24e congrès international de la société algérienne de chirurgie qui s’est tenu dans la dernière décade du mois écoulé, le directeur de l’EHU 1er-Novembre, Dr Mansouri, a saisi l’occasion de faire un certain nombre d’annonces en rapport avec la chirurgie.
En marge des travaux de ce congrès, qui a regroupé près de 120 experts et chirurgiens venus d’Europe, du Maghreb et du Moyen-Orient, l’intervenant a évoqué l’ouverture dans les prochains jours de la première École nationale de chirurgie laparoscopique au sein de son établissement, ainsi qu’un laboratoire de chirurgie expérimentale. Pour le DG, cette école a aussi pour objectif d’offrir le plateau technique de l’EHU d’Oran et ses compétences pour permettre à l’ensemble des chirurgiens algériens d’acquérir toutes les techniques innovantes en matière de chirurgie mini-invasive et faire bénéficier des mêmes prestations de soins la population sur l’ensemble du territoire.
Cette école verra, dans la foulée, la création d’un service de chirurgie expérimentale sur des animaux, alors que ses formations seront validées par un diplôme qui devrait être reconnu par les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur. Toujours dans la perspective d’offres de soins à la population, Dr Mansouri a évoqué une convention signée avec l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (APHP) portant sur des programmes d’échanges dans le domaine de la transplantation d’organes, la transplantation hépatique, la chirurgie cardiaque infantile, la chirurgie de reconstruction après la chirurgie bariatrique et la télé-expertise en matière d’anatomopathologie. Encore en matière de partenariat médical, l’EHU devrait accueillir une équipe du SMUR de Paris et, dans la foulée, la préparation d’un congrès sur les urgences médicochirurgicales. Un thème et un domaine qui restent le point focal de l’état de la santé et des soins de par le monde. L’EHU 1er-Novembre n’échappe pas à cette règle qui veut que la prise en charge, l’accueil, l’orientation des patients et de la population soient primordiaux. Et cela même si l’on verse dans l’excellence en matière de chirurgie, les questions de l’accès aux soins, de la qualité des soins de base, peu importe la spécialité, doivent rester le souci majeur, car étant le fondement de toute la santé publique.

D. LOUKIL


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER