Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Bassins d’irrigation agricole à AÏN TÉMOUCHENT

Ensemencement d’alevins de tilapia, carpe argentée et carpe chinoise

La direction de la pêche et de l’aquaculture de la wilaya de Aïn Témouchent a mis sur pied une commission de wilaya qui vient d’entamer des sorties sur le terrain selon un programme qu’elle a élaboré. Cette commission est chargée de suivre l’opération d’ensemencement au niveau des bassins d’irrigation et des plans d’eau. Selon Larbi Akouda chef du bureau de l’aquaculture auprès de la direction de la pêche et de l’aquaculture de la wilaya, cette expérience a donné de bons résultats, ce qui a obligé la direction a solliciter le ministère de tutelle pour approvisionner la wilaya de Aïn Témouchent d’une quantité suffisante d’alevins pour leur ensemencement, notamment des espèces de la carpe argentée et du tilapia dont l’élevage exige des conditions techniques spéciales avec une eau tiède à une température de 28° C et ce, en plus du mulet qui est une espèce très demandée par les éleveurs parmi les agriculteurs qui ont affiché une volonté de se lancer dans ce genre d’élevage. Ces derniers, rappelons-le viennent de bénéficier d’un cycle de formation à l’École de formation des techniques de la pêche de Béni Saf. Selon le même responsable, une opération d’ensemencement d’alevins a touché tout récemment quatre bassins d’irrigation dans les communes d’Aïn Témouchent, Terga, Ouled Boudjemâa et Sid Safi pour un nombre global estimé à 2000 alevins de l’espèce tilapia rouge. La wilaya de Aïn Témouchent a bénéficié de 150 000 alevins de carpe chinoise qui ont été ensemencés dans 25 bassins d’irrigation dans la daïra de Oulhaça, 4 bassins d’irrigation dans la daïra de Aïn Kihal et deux bassins d’irrigation dans la daïra de Hammam Bou Hadjar et ce, en plus des 132 000 alevins ensemencés dans les plans d’eau de M’khaïssia (Sidi Ben Adda),  Oued Bendjelloul (Oulhaça), Chaâbet El-Hamra (Aghlal) et enfin à Oued Guemar (Aïn Kihal). Enfin, il y a lieu de noter que le projet portant sur la réalisation d’une ferme aquacole destiné à la production de poisson d’eau douce dans la région d’El-Meghana dans la commune de Terga a atteint un taux d’avancement appréciable.

M. LARADJ


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER