Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Développement local durable à Tlemcen

Ghazaouet commune-pilote

© D. R.

“La démocratie participative et le développement local durable, intégré et inclusif, pour la gestion des affaires de la commune” est le thème principal autour duquel s’est articulé la première session de formation ouverte samedi passé à Ghazaouet, choisie comme zone-pilote dans la wilaya de Tlemcen, dans le cadre du programme de renforcement des capacités des acteurs du développement local (CapDel). Il s’agit d’un partenariat entre le ministère de ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) et l’Union européenne. Selon Dahmani Mohamed, directeur national du CapDel cette session, qui va se prolonger jusqu’au 4 juillet, “se propose d’apporter des réponses stratégiques aux attentes des citoyens en matière de services publics de qualité et d’opportunité de création d’emplois et de richesses dans leur commune, sur un horizon de cinq années à travers des plans communaux de développement de nouvelle génération”. Les bénéficiaires de la formation assurée à l’école de pêche de Ghazaouet par des experts algériens en gouvernance participative et en planification stratégique locale sont les élus locaux, les cadres de l’administration communale et de la daïra, les représentants d’associations et de comités de quartier, les jeunes diplômés, des universitaires et les acteurs économiques de la région. Les encadreurs ont été eux-mêmes formés en avril et mai derniers à Alger par une expertise internationale constituée du consortium Niska-Global Shift Institute (Canada) et du réseau italien des collectivités Felcos-Umbria sous l’égide du CapDel. Durant cinq jours les séminaristes auront à s’exercer et se perfectionner autour des mécanismes de concertation territoriale en associant les acteurs locaux qui sont confrontés tous les jours à la réalité du terrain en matière de gestion des affaires publiques. Cette activité aura pour fondement les grandes lignes de la charte communale de participation citoyenne mise en avant par le CapDel pour une meilleure gouvernance de la commune. D'autres stages identiques sont prévus sur une période de 18 mois.


B. Abdelmadjid


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER