Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Assassinat d’une étudiante à TIARET

Huit personnes devant le juge d’instruction

 Suite à l’assassinat, la semaine dernière, d’une étudiante originaire de Hassi F’doul (wilaya de Djelfa), huit personnes, accusés et témoins, ont été auditionnées dimanche par le juge d’instruction près le tribunal de Tiaret. Selon les renseignements en notre possession, la victime, qui était enceinte d’une relation illégitime, avait subi un avortement volontaire avant de rendre l’âme suite à des complications. Après quoi, les auteurs de cet acte, afin de brouiller les pistes de l’enquête, l’ont incendiée et enterrée. Ayant appris le drame, son amant est allé informer les gendarmes de Hassi F’doul, lesquels ont saisi leurs homologues de Tiaret qui ont, conjointement avec les services de la sûreté, déclenché une enquête alors que le corps de la victime avait été déterré par les pluies torrentielles sur la région. Néanmoins, au moment où nous mettons sous presse, les auditions suivent leur cours au tribunal.
Par ailleurs, les services de la police judiciaire de Tiaret ont mis la main sur plusieurs personnes, une dizaine selon des informations non confirmées, impliquées dans un réseau de prostitution. Ces dernières, qui ont été présentées hier devant le juge d’instruction, avaient été appréhendées au chapiteau abritant une foire commerciale au quartier Fida, sur la route de Bouchekif.


R. SALEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER