Scroll To Top
FLASH
  • La demande de remise en liberté provisoire de Louisa Hanoune rejetée par le tribunal militaire de Blida.

L’Algérie profonde / Ouest

Le ministre El-Hadi Ould Ali à Oran

“Il y aura une évaluation de notre participation aux JO de Rio”

El Hadi Ould Ali (2e à droite), ministre de la Jeunesse et des Sports, en visite de travail. ©D. R.

“L’auberge de Cap Falcon a reçu des jeunes de 19 wilayas. Côté finances, outre les aides de l’État, nous avons la participation de sponsors qui couvrent une partie des activités”, dira pour Mme Benmaghsoula.

Lors d’un point de presse tenu mardi à la maison de jeunes Akid-Lotfi à Oran, le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould Ali, et à la question de son refus d’ouvrir une enquête après des déclarations fracassantes de certains cadres et athlètes, a déclaré : “Certes, nous allons établir une évaluation avec tous les concernés de notre participation aux JO de Rio, que je juge positive, pour tirer les leçons afin de préparer les prochaines échéances sportives internationales (JM 2017 en Espagne, les Jeux africains en Algérie et les JM 2021 à Oran) dans de meilleures conditions, mais je trouve qu’avec deux médailles d’argent, des boxeurs et des lutteurs parmi le top 10 sans oublier l’équipe olympique de football, une équipe d’avenir, le bilan est positif.”
À l’auberge de jeunes de Cap Falcon, le ministre a inauguré un bassin de natation qui a coûté 3 milliards et s’est enquis du programme de déplacement des jeunes du Sud et des Hauts Plateaux vers le Nord à l’occasion des vacances d’été. Plus de 15 000 jeunes ont bénéficié de ce programme a affirmé M. Ould Ali. “L’auberge de Cap Falcon a reçu des jeunes de 19 wilayas. Côté finances, outre les aides de l’État, nous avons la participation de sponsors qui couvrent une partie des activités”, dira pour sa part Mme Benmaghsoula, DG au ministère, chargée du dossier jeunesse. Quant au bilan des résultats de natation des JO de Rio, elle s’abstiendra de donner un avis. À propos de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations en cas de défection du Gabon, le ministre a été prudent : “Le Gabon est un pays ami. Nous lui souhaitons stabilité et prospérité. J’affirme aussi que l’Algérie a les moyens pour organiser un tel événement.”

NOUREDDINE BENABBOU


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER