Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Elle sera baptisée officiellement sous peu

La clinique de diabétologie d’Oran retrouve son nom

La rebaptisation officielle de la clinique se fera incessamment. © D.R.

L’affaire avait choqué plus d’un, d’autant que cette débaptisation intervenait après l’épisode de la rue Fernand-Yveton à Oran toujours, et sans aucune autre forme de procès.

La décision de rebaptiser la clinique de diabétologie, sise au Front de mer à Oran, au nom de Larribère, a été quasiment actée, et cela pour  “réparer une erreur” à l’origine de l’indignation d’anciens combattants et d’associations locales.
En effet, après la polémique provoquée par la commission de wilaya chargée de nommer les rues et établissements publics qui, en catimini, avait débaptisé ladite clinique (voir notre édition du 17 juin 2017), la décision d’apposer sur le fronton de cet établissement de santé publique une plaque commémorative au nom de Larribère, ce médecin membre du PCA et ami de la Révolution algérienne, sera faite dès la fin des travaux en cours, avons-nous appris. Un communiqué a été rendu public par le comité qui avait lancé la pétition pour la réhabilitation du nom de Larribère, où il est indiqué encore que la date symbole du 1er novembre pourrait être retenue pour cette rebaptisation officielle.
L’affaire avait choqué plus d’un, d’autant que cette débaptisation intervenait après l’épisode de la rue Fernand-Yveton à Oran toujours, et sans aucune autre forme de procès. Si, pour certains, les dessous de ces deux affaires sont à mettre à l’actif de certaines velléités de réécrire l’histoire de la guerre de Libération, les petits-enfants de Dr Larribère voulaient croire que la débaptisation n’était qu’une erreur. “Nous ne pouvons imaginer que c’est un acte conscient. Cela ne peut qu’être l’œuvre de personnes ignorantes de son histoire et de la signification du nom qu’elle porte. Il fut un temps, pas très lointain, où les Oranais connaissaient les actes héroïques de la famille Larribère pendant la guerre de Libération nationale”, avaient-ils souligné dans une lettre ouverte émouvante rappelant le combat de la famille Larribère, le père, la mère et les 4 filles pour la cause de l’indépendance nationale.
Peut-être que lors de cette cérémonie de rebaptisation, les petits-enfants Larribère viendront assister à la commémoration et la réhabilitation du nom de leur famille.


D. LOUKIL


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER