Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Manque de transport scolaire à Relizane

La scolarité des enfants menacée

C’est la galère pour les élèves. © D. R.

Des parents d’élèves approchés révèlent que suite à cette situation,
beaucoup d’entre eux ont interrompu la scolarité de leurs filles. 

La wilaya compte près d’une centaine de bus de ramassage scolaire dont une partie offerte par le ministère de la Solidarité nationale tandis que le reste est assuré par les services de la wilaya. Néanmoins, des centaines d’élèves continuent à parcourir de longues distances pour rejoindre leurs établissements scolaires. Au nord comme au sud de la wilaya de Relizane, on observe, au quotidien, des contingents d’élèves, filles et garçons, parcourir des kilomètres à pied pour rejoindre leurs écoles, surtout ceux des deux premiers paliers, en l’occurrence le primaire et le moyen. 

Pour trouver des réponses à cette situation précaire, nous nous sommes rapprochés des parents d’élèves.  Dans la foulée, ils nous révèlent que suite à cette situation, beaucoup de parents ont interrompu la scolarité de leurs filles. En hiver, c’est le calvaire, le retour des collégiens très tard génère chez les parents des inquiétudes et pas des moindres.

Pas moins de deux cents élèves dont 30% de filles sont concernés par cette problématique du transport scolaire. Parcourir 8 à 10 kilomètres par jour aller et retour pour des jeunes adolescents est très décourageant. Le taux d’absentéisme serait probablement la cause principale de l’échec scolaire pour les enfants des douars dans la région.

Le manque est constaté particulièrement dans les zones rurales et montagneuses où les potaches sont durement pénalisés par ce déficit. L’année écoulée, pratiquement, plusieurs communes de la wilaya se sont vu octroyer des bus de ramassage scolaire. Mais sur le terrain de la réalité, peu de bus sont affectés aux établissements éducatifs. Faut-il ajouter ça au compte de l’irresponsabilité de l’orientation, à celle des parents ou à celle des APC ?

La question est qu’il faut résoudre cette problématique et faire en sorte que les enfants ne restent pas otages d’un manque de coordination entre les responsables concernés. Dans les communes reléguées aux confins nord de la wilaya, les élèves se plaignent du manque de bus de ramassage scolaire d’autant plus que la région n’est pas dotée en collèges et lycées.

Pour résoudre le problème de transport scolaire et permettre aux élèves d’étudier dans de bonnes conditions, les responsables concernés doivent faire encore des efforts et affecter d’autres bus au profit des communes et agglomérations enclavées. Certaines P/APC ont pris même l’initiative d’établir des contrats avec des transporteurs privés pour le ramassage scolaire. Mais, dans certains cas, les APC n’ont pas les ressources financières nécessaires pour le faire, d’autant plus que leur existence est dépendante des aides octroyées par l’État.
 

E. Yacine

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER