Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Campagne de sensibilisation aux actes de vandalisme

La SNTF fait le pari des enfants

©D. R.

La SNTF (Société nationale des transports ferroviaires) poursuit sa campagne de sensibilisation à l’adresse des citoyens, et donc de potentiels clients afin d’asseoir une culture du respect et de la prudence, vis-à-vis de ce mode de transport. Quel meilleur moyen pour cela que de s’adresser directement aux enfants, lesquels, plus réceptifs, assimileront au mieux le message véhiculé, mardi au TRO d’Oran, par les cadres dirigeants de la SNTF. La campagne de sensibilisation, conçue pour s’adresser entre autre aux enfants des cycles primaire et moyen, a choisi comme slogan “Protégeons nos trains” et, par extension, l’on peut rajouter protégeons les voyageurs. La SNTF doit investir dans la sensibilisation afin de préserver ses équipements, réduire les actes de vandalisme à l’intérieur des wagons, et surtout réduire le nombre d’agressions ciblant les trains, comme expliqué par la chargée de communication Mme H. Dib. Entre les vols des câbles, le caillassage des trains, l’obstruction volontaire des voies ferrées et la dégradation de barrières aux passages à niveau. La SNTF espère, dans les années à venir, inverser la tendance et faire naître une culture du civisme chez le citoyen algérien. C’est un travail à long terme qui est entrepris, nous expliquera notre interlocutrice, d’autant que, début 2018, les nouveaux trains plus modernes, le Coradia, acquis par la SNTF, seront mis en service. Mais si les dégradations ont un coût financier important, le coût humain est aussi important et regrettable. Ainsi le comportement imprudent d’automobilistes ne respectant pas la signalisation sur des passages à niveau non gardés aura causé, en 2016, 14 décès et 80 accidents. Sur le réseau ferroviaire de la SNTF, il est recensé actuellement 225 passages à niveau non gardés.

D. LOUKIL


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER