Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Oran

L’association culturelle Numidya tire la sonnette d’alarme

© D. R.

En attente de la subvention pour cette année, l’association culturelle Numidya, l'une des plus actives à Oran, vit une situation financière, pour le moins qu’on puisse dire, délicate. Son président, Saïd Zamouche, tire la sonnette d’alarme et adresse un message aux autorités locales d’Oran pour trouver une solution au problème des arriérés que doit payer l’association pour la location de son siège 5, rue Amrani-Ali, une venelle perpendiculaire à la rue de la Vieille mosquée.

“On doit 190 millions de centimes d’arriérés de loyers aux domaines, somme de cinq ans de location, et il faut payer 3 millions par mois comme bail alors que nous sommes une association à caractère non lucratif”, explique-t-il. Ayant exposé ce problème au wali sortant, il avait reçu la promesse de ce dernier ainsi que du président de l’APW de voir la situation se régler mais ce qu’on lui a proposé n’arrange pourtant pas les affaires de l’association.

“On nous a remis une décision de l’OPGI pour disposer d’un local de 38 m2, à Belgaïd, pour installer notre bibliothèque à condition de payer 170 millions de centimes et 3000 DA de loyer mensuel, mais comme je l’ai toujours dit, notre association n’a pas vocation à faire du commerce”, ajoute Saïd Zamouche. Pour rappel, le local actuel de Numidya de 54 m2 a été ouvert en 1989 et a accueilli depuis de nombreuses personnalités artistiques et culturelles comme Aït Menguellet, Farid Ferragui ou encore Massa Bouchafa ainsi que les présidents du Haut-commissariat pour l’amazighité.      
 

S. O.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER