Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

ORAN

Le couffin du Ramadhan pour 66 000 familles

Dans le cadre des préparatifs du mois sacré, Ramadhan, le wali d’Oran, Mouloud Cherifi, a présidé un conseil de wilaya élargi où il a instruit les responsables des différents départements et les APC de prendre en charge les besoins des citoyens spécifiques durant le mois sacré. “Nous avons débloqué 70 millions de dinars du fonds de la wilaya, en plus des enveloppes financières des communes au profit de 66 000 bénéficiaires à l’échelle de la wilaya pour un chèque d’une valeur de 6 000 DA pour chaque famille”, a déclaré le wali d’Oran à Liberté lors d’un point de presse improvisé. Le chiffre, revu à la baisse par rapport à l’année dernière où plus de 90 000 couffins avaient été distribués, montre que le filtre réclamé par les nécessiteux a fonctionné. 

La traçabilité des chèques CCP et les virements, en a dissuadé plus d’un : “Nous pouvons faire encore mieux. Ceux qui exercent dans l’informel passent par les mailles du filet”, confie un élu local. D’autre part, les Assemblées populaires communales sont sommées de choisir des sites appropriés pour faciliter l’approvisionnement en matière de produits alimentaires de large consommation, et les fruits et légumes. “Pour ce mois sacré, choisissez de nouveaux sites et augmentez le nombre de points de vente en utilisant les marchés de proximité, même ceux non opérationnels. Facilitez l’octroi des carrés et des locaux dits du Président, aux jeunes demandeurs contre un loyer moyen de 200 DA/j, mais je laisse le soin aux communes de prendre les décisions qu’elles jugent adéquates”, a insisté le wali. Outre les besoins alimentaires, la DJS, la direction de la culture et celle des affaires religieuses ont concocté des programmes riches et variés pour combler le vide et tenter d’améliorer le cadre de vie. 
Concernant les restos d’Errahma, 15 demandes ont été déposées pour le moment en attendant d’autres associations et bienfaiteurs, a affirmé le directeur de la DAS. 


Noureddine Benabbou


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER