Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Jeux méditerranéens 2021

Le drapeau des jeux atterrit à Oran

Réception du logo officiel des Jeux méditerranéens à l’aéroport international Ahmed-Ben-Bella d’Oran. © D.R

Il a quitté l’Espagne dimanche soir, à l’occasion de la cérémonie de clôture des 18e JM de Tarragone, il est arrivé lundi après-midi à Oran, ville qui doit abriter la 19e édition.

Dans une ambiance de fête, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, le wali d’Oran, Mouloud Cherifi, ainsi que le P/APC d’Oran, Noureddine Boukhatem, qui a reçu le drapeau des mains de son homologue de Tarragone, Joseph Félix Ballesteros, en présence du président du Comité international des Jeux méditerranéens, M. Ama Addadi, ont présenté l’étendard aux trois anneaux lors d’une cérémonie organisée au siège du comité d’organisation des JM 2021, boulevard de l’ALN (ex-Front de mer). Dans une brève allocution, M. Cherifi a exprimé sa fierté de voir Oran accueillir les prochains jeux et a réaffirmé que la capitale de l’Ouest est capable d’abriter pareil événement et qu’elle sera au rendez-vous de cette manifestation sportive majeure. Dans son intervention, le ministre de la Jeunesse et des Sports s’est enorgueilli de l’organisation par l’Algérie des prochains jeux, 46 ans après ceux de 1975, et a rappelé que les JM 2021 coïncideront avec la commémoration des 70 ans des Jeux du bassin méditerranéen, nés en 1951. “Ce sera un moment historique pour Oran, et les efforts déployés par les autorités et les organisateurs augurent de la réussite de cette manifestation sportive”, a-t-il déclaré en espérant toutefois que les athlètes algériens seront mieux préparés et leurs performances bien meilleures que celles réalisées à Tarragone. “Nos ambitions étaient beaucoup plus importantes (que les seules 13 médailles, dont 2 en or, qui ont classé l’Algérie à la peu reluisante 15e place sur 25, ndlr), mais il y a eu un manque de préparation. Les JM 2021 commencent aujourd’hui et nous allons nous pencher sur les problèmes qui continuent de miner nos sports”, a-t-il promis en regrettant que certains de nos athlètes n’aient pas bénéficié de “plus de huit heures de stage, cependant qu’ailleurs, des sportifs se sont entraînés huit heures par jour”. M. Hattab a appelé à la nécessité de pointer les défaillances et à mettre en place des stratégies afin de permettre aux différentes disciplines sportives algériennes de sortir du marasme et de se hisser au niveau supérieur. Le cri de colère du coureur Abdelmalik Lahoulou (il a dénoncé l’attitude de la Fédération algérienne d’athlétisme qui a laissé les athlètes “livrés à eux-mêmes”) donne déjà un aperçu de la nature du travail qui reste à accomplir pour remettre à niveau les sports nationaux.


S. Ould Ali

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER