Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Prise en charge des personnes âgées à Relizane

Le rôle des associations mis en exergue

© D.R

Le rôle des associations dans la prise en charge des personnes âgées a été mis en exergue, mardi à Relizane, à l'occasion de la célébration des festivités du 1er mai, dédiée à cette frange sociale vulnérable. 

Une spécialiste de l'université de Relizane et présidente de l'association de psychologie de la wilaya de Relizane, M.F. Kheira, a estimé que “les associations spécialisées peuvent contribuer à l'amélioration de la prise en charge sociale, médicale et psychologique de cette frange sociale qui manque énormément de chaleur familiale”. À ce propos, elle a expliqué que ces associations spécialisées ont adopté des méthodes particulières pour assurer la surveillance des personnes âgées, représentées notamment par la création de clubs et espaces adaptés à cette frange sociale pouvant les aider à exercer nombre d'activités telles que le sport, le jardinage, le dessin et autres domaines pouvant les intéresser. 
La même universitaire a invité les responsables du secteur de la Solidarité nationale à “associer davantage ces associations, à caractère social et humanitaire, aux activités programmées par les administrations concernées par la prise en charge des personnes âgées”. Elle a également estimé, lors de cette rencontre organisée par la DAS, que l'information joue un rôle important en matière de sensibilisation à travers les médias et les prêches religieux. 
D'autre part, elle a annoncé que son association, en coordination avec la DAS, lancera prochainement plusieurs activités visant la prise en charge psychologique, sociale et médicale des personnes âgées de Relizane. Pour sa part, la directrice de l'action sociale et de la solidarité, Ould Ahmed Djamila, a indiqué à notre journal que le secteur a, à sa charge, plus de trois mille vieillards nécessiteux au niveau de la wilaya, âgés de plus de 65 ans. Ils bénéficient d'une prime forfaitaire de solidarité par mois.


E. Y.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER