L’Algérie profonde / Ouest

Développement de la région de la Saoura (Béchar)

Le tourisme domestique, un apport important

Le tourisme interne constitue un apport “important” au développement du tourisme dans la région de la Saoura, ont indiqué dernièrement des professionnels du tourisme à Béchar. “Nous constatons ces dernières années, et surtout en période touristique dans le sud du pays, un réel engouement des nationaux pour nos régions à vocation touristique, à savoir Taghit, Beni-Abbès, Igli et autres. Ceci démontre que le tourisme, interne ou national, constitue un apport considérable au développement économique régional”, selon les professionnels du tourisme. “Ce type de tourisme dans la région de la Saoura peut contribuer à la  rentabilité des établissements d’hébergement privés ou publics, mais aussi à celle des autres activités touristiques et artisanales en général, à travers le maintien des emplois et les effets induits sur les transports divers et les autres entités de prestations de services : cafés, restaurants et autres”, ont-ils relevé. “Actuellement, ce sont des centaines de touristes nationaux qui visitent ces régions, ceci a été rendu possible grâce au développement et à la  modernisation des voies de communication, notamment les réseaux routiers reliant la région de la Saoura aux différents grands centres urbains dans le nord et dans le sud du pays, de même que le développement d’un véritable  réseau d’établissement de la formule hébergement, notamment la formule Tourisme chez l’habitant”, a-t-on indiqué à la direction locale du secteur du tourisme et de l’artisanat. “Le tourisme interne ou domestique est pour nous un important atout pour le développement de nos activités durant cette saison touristique dans le Sud en matière d’hébergement et de restauration de notre clientèle issue de toutes les régions du pays”, ont indiqué les professionnels du secteur, dont une grande majorité de jeunes a eu l’idée de restaurer des maisons familiales, dans les ksour plus que millénaires de Taghit et de Beni-Abbès, pour les reconvertir en maisons d’hôtes. Cet engouement des touristes nationaux pour la région de la Saoura prouve que le tourisme interne est en plein essor et il suffit de le renforcer par la création de nouvelles structures d’hébergement et de restauration pour permettre aux touristes de bénéficier davantage des sites naturels et touristiques de cette région.


APS