Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Décharge sauvage de HaÏ Ouled-Sidi Cherif CHETTIA (CHLEF)

Le wali ordonne sa fermeture

La décharge de Chettia existe depuis 2005. © D.R

Attendue depuis des années, cette décision est un véritable soulagement pour la population.

Pour les habitants de Haï Ouled-Sidi Cherif dans la commune de Chettia à Chlef, la décision relative à la fermeture définitive de la décharge sauvage qu’a prise le wali, Mostepha Sadek, est considérée comme un véritable soulagement attendu depuis des années. En effet, selon des témoignages de plusieurs citoyens de cette cité située entre la commune de Chettia et celle d’Ouled-Farès au nord-est du chef-lieu de la wilaya et qui compte, d’après des sources administratives locales, pas moins de 1000 habitants, la décharge en question existe depuis 2005/2006.
“Ce sont des dizaines de camions, originaires en particulier de différentes localités de la ville de Chettia, qui viennent déverser leurs ordures à cet endroit non loin de nos habitations.
Non seulement, c’est tout l’environnement local qui est extrêmement pollué suite aux rejets anarchiques des ordures, dont le volume augmente sensiblement au fil des années, mais également tout le milieu dans lequel nous vivons s’est complètement détérioré.
Les incinérations répétées de ces mêmes déchets et les odeurs nauséabondes que nous essuyons continuellement suite à cela, rendent la vie de chacun de nous misérable, insupportable voire invivable”, révèlent nombre d’habitants de la même cité au wali qui inspectait, dimanche, les lieux dans le cadre de la visite de travail qu’il a effectuée dans la daïra de Chettia qui compte également la commune d’Ouled-Farès et celle de Labiodh-Medjadja.
Face aux supplices et aux préoccupations des mêmes plaignants, la réaction du chef de l’exécutif de la wilaya n’a pas tardé.
Il a illico presto exigé la fermeture définitive de ladite décharge et exigé de la directrice de wilaya de l’environnement, Rafika Belhadj, de prendre dans les plus brefs délais les mesures nécessaires quant au transfert de cette dangereuse décharge.
Pour sa part, cette dernière a fait savoir, enfin, qu’outre la fermeture de la décharge en question et son transfert provisoire vers un autre endroit, des études techniques seront immédiatement engagées afin de trouver le lieu idéal en choisissant le terrain qui convient à ce genre de dépotoirs.


Ahmed Chenaoui

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER