Scroll To Top

L’Algérie profonde / Ouest

Chambre de commerce et d’industrie de Sidi Bel-Abbès

L’économie verte en débat

Journée de sensibilisation, animée par Ahmed Djebara, expert formateur en entrepreneuriat vert et développement local. © D.R

L'objectif est d’éplucher les différentes questions liées à ce domaine porteur pour l’économie nationale. 

“L’économie verte offre un potentiel intéressant pour la création d’entreprises et d’emplois en Algérie, mais elle n’est pas encore très développée en Algérie” a été le thème principal d'une journée de sensibilisation organisée mercredi par la chambre de commerce et d’industrie Mekerra au profit des opérateurs économiques de la wilaya et animée par Ahmed Djebara, expert formateur en entrepreneuriat vert et développement local. 
L'objectif premier de cette rencontre qui constitue une opportunité pour débattre des différentes questions liées à ce domaine porteur pour l’économie nationale vise à faire sentir la communauté des opérateurs économiques, la nécessité de s’intéresser à l’économie verte et qu’il y a des gisements très intéressants qu’on peut explorer et mettre en valeur. Lors de cette journée, les participants ont débattu autour de trois axes principaux portant sur “Les enjeux et les défis du développement”, “La consommation et la production durable articulées en objectifs de développement durable auxquels l’Algérie a souscrit” et “Les dispositifs d’appui mis en œuvre par l’Algérie”. Selon M. Djebara, “l’économie verte englobe un champ extrêmement vaste, ça peut être les activités qui sont directement liées à la préservation de l’environnement, notamment les déchets, l’eau et la production de biens. Il y a aussi d’autres activités qui sont indirectement liées à la préservation de l’environnement”. À ce propos, il précisé qu’“il ne s’agit pas de dire uniquement voici les secteurs qui regorgent d’opportunités mais également d’insuffler à nos opérateurs économiques l’envie d’entreprendre dans ce secteur, et il y a une ingénierie pédagogique de la formation qui vise à mettre les opérateurs économiques et futurs créateurs en capacité de débusquer ces gisements. Donc, il y a des labels de formation qui sont spécifiquement dédiés à la promotion de l’économie verte”. En ce sens, il dira : “L’entreprise verte est une entreprise qui évolue autour d’activités vertes et qui organise son fonctionnement, exploite ses ressources et conçoit sa croissance dans un esprit de développement durable.” Et d’expliquer qu’une étude sur la promotion des jeunes et des femmes dans l’économie verte en Algérie a fait ressortir trois principaux constats : “L’économie verte est peut-être encore embryonnaire, néanmoins c’est une réalité en développement en Algérie (...) L’économie verte pourrait constituer un gisement d’emplois très important, dont il faut tirer profit en améliorant l’employabilité des jeunes et des femmes par des formations ciblées et actualisées en rapport avec les métiers nouveaux sous-jacents à cette économie et en créant des dispositifs d’incitation à l’entrepreneuriat vert.” Dans ce sens, il fait savoir que cette étude a relevé que l’estimation du potentiel de développement de l’emploi dans le domaine de l’économie verte, à l’horizon 2025, est de 1 421 619 postes de travail. Celle-ci a relevé, par ailleurs, que le nombre estimé d’entreprises vertes ou verdissantes, à fin 2016, serait de 289 594 et employant 589 837 agents et de 1 421 619 à l’horizon 2025. Quant au troisième constat, il est fait état que certaines filières sont mieux préparées que d’autres pour renforcer les fondements d’une économie verte forte, du fait des options de développement priorisant, telles que l’exploitation du potentiel naturel solaire, la prise en charge et la gestion durable des pressions environnementales les plus accrues (rareté des ressources hydriques, vulnérabilité de l’écosystème et coûts élevés de la dégradation de l’environnement).


A. BOUSMAHA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER