Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Elle vit dans les rues D’EL-KARIMIA (CHLEF)

L’enfer d’une maman célibataire

Elle réitère son cri de détresse et interpelle, pour la énième fois, le wali de Chlef pour qu’une solution définitive soit trouvée à son épineux problème. Il s’agit d’une maman célibataire âgée de 28 ans qui vit depuis de longues années dans les rues d’El-Karimia, au sud-est du chef-lieu de la wilaya. Accompagné toujours de son enfant âgé de 8 ans, et parfois de quelques membres de sa famille, elle occupe, si elle trouve, des bidonvilles uniquement pour s’y abriter pendant quelque temps aux alentours de cette ville où habitants et responsables locaux lui ont carrément tourné le dos. Les conditions dans lesquelles cette mère célibataire vit sont lamentables et catastrophiques à tous les niveaux. Elle passe son temps à mendier afin de subvenir aux besoins de son innocent enfant, “car je veux qu’il soit en bonne santé, qu’il ne manque de rien et surtout qu’il étudie et mène une scolarité satisfaisante et pourquoi pas brillante. Peut-être qu’il nous sauvera la vie un de ces jours ! Moi, mon enfant et les membres de ma famille dont les parents, devenus vieux et incapables de résoudre le moindre des problèmes que nous affrontons quotidiennement, vivons le spectre de la misère, de la pauvreté et surtout de la marginalisation dans tous ses états. Je me suis adressée nombre de fois à notre APC dans le but d’avoir un toit et un emploi qui nous épargneront du calvaire, voire de l’enfer que nous endurons, mais malheureusement, à chaque fois nous trouvons porte close. C’est pourquoi, au moyen de votre journal, nous lançons cet appel à l’attention du wali, peut-être que cette fois-ci notre SOS sera entendu”.


CHENAOUI Ahmed


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER