Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Préparatifs de la Fête de l'Aïd El-Fitr à relizane

Les familles s’y attellent

La préoccupation majeure des parents consiste à satisfaire leurs enfants. ©D. R.

Les ménagères dépassées entre l’achat de vêtements neufs, la préparation des gâteaux et des plats gastronomiques consistants

Le Ramadhan tire à sa fin. Les Relizanais ont en point de mire la fête de l’Aïd, mais surtout les préparatifs qui demandent beaucoup de temps et d’organisation. Autrement dit, plusieurs jours ou la dernière semaine du mois de Ramadhan si ce n’est plus. Satisfaire les enfants et les rendre joyeux est très important. Et les tâches sont multiples : l’achat de vêtements neufs, les visites familiales, le recueillement dans les cimetières, les gâteaux et plats gastronomiques consistants, etc., tout cela doit être pris en compte dès le départ. Pour que tout soit parfait, les ménagères ou les chefs de famille y mettent beaucoup de cœur et de force et un programme est tracé pour y arriver. Ces derniers jours, les pères de famille s’affairent à acheter des vêtements neufs que leurs enfants porteront avec beaucoup de joie le jour de l’Aïd. Certains parents l’ont déjà fait il y a plusieurs semaines pour éviter les bousculades des derniers jours dans les magasins. D’ailleurs, c’est ce que nous constatons ces derniers jours. Mais ce qui attire notre attention, ce sont les prix des effets vestimentaires de qualité qui sont trop élevés. Des baskets à 4500 et 6000 DA, des pantalons à 3000 et 3500 DA, des chemises à 2000 et 2500 DA, des polos à 2000 et 2500 DA… Par contre, les vêtements bas de gamme sont moins chers par rapport aux produits importés et de qualité. Malgré cela, les prix restent élevés. Certains se rabattent sur les produits chinois et la friperie, faute de budget. Dans ces magasins ou marchés, on retrouve des habits moins chers mais qui ne répondent pas aux normes. D’ailleurs, on se demande comment on a laissé les importateurs ou les commerçants inonder les marchés avec ces produits de mauvaise qualité. La surveillance doit être de rigueur, et les autorités doivent revoir la réglementation à ce sujet et favoriser les produits algériens qui sont de meilleure qualité que les produits chinois et en provenance des pays d’Asie, etc. Cependant, les produits algériens manquent sur les marchés. On s’affaire également depuis plusieurs jours à acheter des produits pour la préparation des gâteaux, comme la farine, la margarine, le beurre, les amandes, la levure, le chocolat et bien d’autres produits et ingrédients pour la préparation des gâteaux dont certaines femmes ne s’encombrent pas, préférant acheter les gâteaux et éviter la préparation qui prend du temps et nécessite une mobilisation de plusieurs jours. Ce sont généralement les femmes qui travaillent qui procèdent de la sorte, faute de temps et d’aide.
C’est le constat que nous avons fait ces trois derniers jours. Les visites familiales et l’achat de jouets aux enfants font partie aussi des soucis des pères de famille qui doivent mettre de côté un budget spécial. Enfin, tout doit être calculé d’avance pour que les choses se passent bien.

E. Yacine


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER