Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

AÏn Merane (CHLEF)

Les habitants d’El-Dghamiche réclament des ralentisseurs

Le chemin de wilaya CW102 qui longe la localité d’El-Dghamiche dans la commune d’Aïn Merane à l’extrême sud-ouest du chef-lieu de la wilaya de Chlef, a toujours été un danger pour la population locale. Le chemin en question est considéré comme une voie de communication très importante étant donné qu’il assure la liaison entre la commune d’Aïn Merane, celles de Taougrit, de Sobha, de Oued Sly, de Boukadir, d’El-Heranefa et le littoral ouest de la wilaya qui mène jusqu’à Mostaganem. C’est pourquoi il est régulièrement fréquenté, de jour comme de nuit, par un nombre considérable de toutes sortes de véhicules. Mais ce qui fait toujours peur aux habitants de la localité d’El-Dghamiche qui ne cessent de craindre à chaque fois le pire, c’est l’excès de vitesse des automobilistes qui empruntent cette route. “Ce sont des fous du volant. Ils ne respectent aucunement le code de la route, ni les panneaux de signalisation, ni encore les citoyens de ce village dont le nombre d’habitants reste, tout de même, considérable. Et si ces chauffards continuent de rouler à grande vitesse sans se soucier des conséquences des accidents de la route qui peuvent à n’importe quel moment se produire, c’est tout simplement parce que ce chemin est dépourvu de ralentisseurs. D’ailleurs, combien de fois des piétons, particulièrement des enfants et des personnes âgées, ont été violemment heurtés par des véhicules sur cette route? Plusieurs des victimes de ces accidents sont devenues handicapés à vie, sans compter celles qui y ont trouvé la mort”, se plaignent de nombreux citoyens à El-Dghamiche qui réclament, enfin, des responsables de la direction des travaux publics de la wilaya des ralentisseurs qui mettront certainement fin à l’intense angoisse qui continue de les torturer au fil des jours.

AHMED CHENAOUI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER