Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Ouest

Cité Batimat-Taliane à Oran

Les locataires ressortent dans la rue

© D. R.

Les habitants de la cité des 500-Logements préfabriqués de Seddikia, plus connue comme Batimat-Taliane, sont une nouvelle fois sortis dans la rue, jeudi soir, pour manifester contre le rejet des recours introduits par un certain nombre de nouveaux ménages exclus du prochain relogement dans une nouvelle cité.
Pendant de longues minutes, les différents accès à la cité ont été bloqués par les contestataires qui ont, ainsi, voulu attirer l’attention des autorités de la wilaya sur la situation qu’ils endurent depuis de longues années. “Provisoirement” relogés depuis plus de 30 ans dans cet ensemble de logements érigé par les Italiens, les anciens habitants de Sidi Houari doivent déménager vers la cité des 1252-Logements, en cours de construction à Bir El-Djir. Problème : depuis leur installation à Batimat-Taliane, au milieu des années 1980, d’autres nouvelles familles sont nées, qui réclament de bénéficier elles aussi de logements.
D’où les recours introduits en contestation dès la liste établie par les services de la wilaya qui n’ont pris en compte que le nombre des premières familles relogées.
Selon nos sources, les services de la wilaya ont convenu d’une rencontre avec le comité représentant les habitants de Batimat-Taliane, lundi, pour discuter des solutions à apporter à cette crise, mais aussi pour évoquer d’autres problèmes concernant la future cité. On parle, en effet, de défauts de construction, retards dans l’achèvement des travaux (le taux d’avancement est estimé à 70%) et la problématique de la réalisation des infrastructures et installations publiques. Pour rappel, une commission de wilaya, composée de représentants des autorités locales et des délégués du comité de Batimat-Taliane, avait été constituée au printemps dernier avec comme mission principale d'étudier les dossiers d'appel des exclus de l’ancienne liste. Les conclusions de cette commission n’ont pas été rendues publiques, mais il semble que les recours émis par les nouveaux ménages aient été déboutés.


S. Ould Ali


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER